Situation des droits humains au Bénin: Un état des lieux encore préoccupant

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Situation des droits humains au Bénin: Un état des lieux encore préoccupant


Le forum thématique « Droits Humains Bénin » a organisé à l’occasion de son premier anniversaire, une causerie-débat au Centre de documentation et d’information juridique sis à la Cour d’appel de Cotonou. Un état des lieux peu reluisant a été fait à l’occasion.

LIRE AUSSI:  Réformes dans le secteur économique: Le Fmi apprécie le respect des engagements pris par le Bénin

« Quel état des lieux des droits humains à l’ère de la Rupture ? ». C’est le thème interrogatif qui fonde les réflexions engagées par les membres du forum thématique « Droits Humains Bénin » à l’occasion de premier anniversaire d’existence dudit forum.

Le décor a été planté par Claire Houngan Ayémonna, présidente de la Fondation Regard d’amour, ancienne ministre des Affaires sociales et par Me Marie Elise Gbèdo, invitée spéciale, ancienne ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme. « Nous sommes des éveilleurs, des réveilleurs, des fouetteurs de conscience en quête d’une justice indépendante, diligente et équitable à visage humain, une justice qui, quelle que soit la juridiction dont elle émane, applique dans le respect du principe de l’égalité des citoyens, les mêmes instruments juridiques en vigueur pour tous, grands et petits, riches et pauvres. », affirme-t-elle. Car, il importe, signifie-t-elle, que l’Etat respecte ses engagements souverainement pris de façon responsable en matière de respect des droits de la personne humaine.

LIRE AUSSI:  Réformes dans le secteur économique: Le Fmi apprécie le respect des engagements pris par le Bénin

Que notre loi fondamentale et les textes applicables soient respectés dans leur plénitude, en toutes circonstances, sans considération d’opinion publique, d’appartenance ethnique ou religieuse, cela préoccupe les membres du forum « Droits Humains Bénin « . « Pour qu’il en soit ainsi, que faisons-nous ? Et avec quel moyen ? », s’interroge Claire Houngan Ayémonna.  « En un an, nous avons contribué à prévenir des cas de violation des droits de certains citoyens ; nous avons dénoncé des cas de violation des droits dont certains ont connu des réponses appropriées », relève-t-elle avant d’ajouter que chaque fois que le non-respect par le Bénin d’un engagement régional ou international est observé dans l’accomplissement de certains faits et la prise de certaines décisions, le forum n’hésite pas à en faire cas.

« Certes, beaucoup de défis restent à relever », reconnaît-elle. Des préoccupations sur lesquelles s’appesantit Me Marie Elise Gbèdo, invitée spéciale à la célébration du premier anniversaire du forum, et qui concernent la définition des droits humains, la personne ayant la charge de la promotion et de la protection des droits humains, les auteurs d’atteintes aux droits humains et les stratégies de lutte contre les violations. Elle rappelle que les droits humains portent, entre autres, sur les droits de l’enfant, de la femme, de l’homme, de la bonne gouvernance et du maintien de la paix, les droits personnels, matériels et immatériels.
Quant aux atteintes aux droits humains, Me Marie Elise Gbèdo souligne que le risque est grand, car des violations ont été révélées le 22 février dernier par Amnesty International. Elle évoque les décisions de la Cour constitutionnelle relatives à l’ancien directeur général de l’Office de radiodiffusion et télévision (Ortb), Stéphane Todomè, à l’assassinat du caporal Dangou, la condamnation de l’interdiction des activités des associations estudiantines. Ce 22 mars où est célébrée la Journée mondiale de l’eau, « l’affaire PPEAII » de détournement de fonds publics réservés à l’approvisionnement en eau, constitue une violation des droits humains, à en croire Marie Elise Gbèdo.
Le forum thématique « Droits Humains Bénin » compte 200 citoyens béninois vivant au Bénin et de la diaspora, membres d’une centaine d’associations, d’institutions et d’organisations non gouvernementales, nationales et internationales intervenant dans la défense des droits humains.