Situation sociale et politique du Bénin: Les appréciations des évêques

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Situation sociale et politique du Bénin: Les appréciations des évêques

Mgr Eugène Cyrille Houndékon

La conférence épiscopale du Bénin était, du 18 au 20 mai dernier, à sa troisième session plénière au Grand séminaire Mgr Louis Parisot de Tchanvédji à Klouékanmè, dans le département du Couffo. Plusieurs préoccupations d’ordre religieux et politique ont retenu l’attention au cours de ces assises ordinaires. Elles ont été révélées à travers un communiqué lu, dans la soirée du jeudi 21 mai dernier, par le porte-parole de la conférence, Mgr Eugène Cyrille Houndékon.

LIRE AUSSI:  Préfecture du Couffo: Le point des préparatifs pour installer Christophe Mégbédji et son administration


« Sur le plan social, les évêques du Bénin déplorent la recrudescence, dans certaines localités de notre pays, des crimes rituels et des sacrifices humains conduisant parfois à la vindicte populaire ». Pour cela, ils invitent les uns et les autres au respect de la sacralité de la vie humaine qui appartient avant tout à Dieu et dont l’homme rendra compte un jour. Par la même occasion, ils exhortent les populations à s’abstenir de se faire justice elles-mêmes.
Sur le plan socio-politique, les évêques du Bénin sont très préoccupés par la fracture sociale évidente qui s’exprime par les clivages de plus en plus prononcés au sein de la classe politique, le climat de méfiance et de peur qui règne au cœur des populations et l’expression de divers sentiments de frustration. Ils plaident pour la construction d’un nouvel ordre de vivre-ensemble basé sur la contribution de tous, le dialogue, la tolérance et la réconciliation et qui s’inscrit résolument dans l’optique de la devise de notre pays : « Fraternité- justice- travail». Que tous les acteurs politiques de notre pays puissent laisser résonner dans leur esprit ces mots du discours d’au revoir du pape Benoît XVI, à l’aéroport Bernardin Cardinal Gantin, le dimanche 20 novembre 2011: «Le mot fraternité est le premier des trois de votre devise nationale. Vivre ensemble en frères, malgré de légitimes différences, n’est pas une utopie. Pourquoi un pays africain n’indiquerait-il pas au reste du monde, la route à prendre pour vivre une fraternité authentique dans la justice en se fondant sur la grandeur de la famille et du travail ? », rappelle Mgr Eugène Houndékon, porte-parole de la Conférence épiscopale du Bénin.
Du reste, la troisième session plénière a accueilli le nouveau nonce apostolique près le Bénin et le Togo, Son Excellence Mgr Mark Gerard Miles. Les noces d’or de l’établissement des relations diplomatiques entre le Bénin et le Saint-Siège seront célébrées, mercredi 30 juin prochain. Dans ce cadre, les fidèles chrétiens sont invités à faire monter devant Dieu, le cantique d’action de grâce pour qu’il continue de bénir et de féconder cette coopération.

LIRE AUSSI:  Criet/ Affaire bradage de domaine public : Toboula écope de 12 mois de prison et 2 millions FCfa d’amende
Les personnes âgées honorées

Egalement, les évêques ont salué, au cours de leurs assises, l’institution par le Pape François, de la « Journée mondiale des grands-parents et des personnes âgées » fixée au 4e dimanche du mois de juillet. De même, ils encouragent la tenue, en ce mois de mai 2021, de la première édition du « Mois des séminaires» sur toutes les paroisses. La vie des séminaires, les maisons de formation des futurs prêtres ont aussi retenu l’attention. Cette année, les séminaires Mgr Louis Parisot de Tchanvédji, St Joseph du Lac d’Adjatokpa et Notre-Dame de Fatima de Parakou célèbrent respectivement 25 ans, 45 ans et 60 ans d’existence. La Conférence épiscopale a souhaité que ces différents anniversaires soient pour les formateurs et les séminaristes, des occasions d’un engagement renouvelé à relever les nombreux défis de la formation au sacerdoce dans les circonstances actuelles. Des mots de compassion des évêques sont allés au diocèse de Porto-Novo, pour le rappel à Dieu du père Gervais Avounde, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Immaculée conception de Tohouè, ainsi qu’au diocèse de Cotonou pour le décès du père Arsène Hounkpè, responsable de la Mutuelle de santé et à celui de Parakou pour la disparition du père Jacques Gravier, aumônier du Monastère Notre-Dame de l’Etoile de Parakou.

LIRE AUSSI:  Campagne électorale pour la présidentielle du 11 avril : Jean-Claude Houssou et le Br sortent le grand jeu à Porto-Novo