Sketches sur les Ist et le Vih Sida : les lauréats récompensés

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sketches sur les Ist et le Vih Sida : les lauréats récompensés

Lauréats_sketches_Ist_Vih_sida

Les lauréats du concours de production de sketches sur les Ist et le Vih Sida de l’Atacora et de la Donga ont été primés au cours d’une sobre cérémonie présidée par le ministre des Enseignements maternel et primaire, vendredi 3 décembre dernier à Boukombé.

LIRE AUSSI:  Système éducatif au Bénin: Des performances encore loin des attentes

Le ministère des Enseignements maternel et primaire, à travers son programme sectoriel de lutte contre le Vih/Sida, le paludisme, la tuberculose, les hépatites, les Ist et les épidémies a initié un concours de production de sketches sur le thème : « Précocité des rapports sexuels en milieu scolaire : impact sur ma famille, ma santé et mon éducation», avec le soutien de l’Onusida.
Au terme de ce concours, la troupe théâtrale ‘’Protégeons nos filles’’ de la circonscription scolaire de Copargo est sortie vainqueur. Elle vient en tête parmi les quatorze troupes ayant pris part à ce challenge et a reçu son prix des mains du ministre Salimane Karimou en présence de la représentante de la directrice pays de l’Onusida, Yasmine Ibrahim Maliki, du préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah et du maire de la commune de Boukoumbé, Kouagou N’Dah Aldo. La troupe ‘’Fraternité de Natitingou’’ dans le département de l’Atacora, vient en deuxième position et « Les petites étoiles de Toucountouna » ont occupé la troisième place. Elles ont reçu respectivement, selon l’ordre de mérite, une enveloppe financière de 200 000 francs Cfa, 100 000 francs Cfa et de 50 000 francs Cfa, en plus du matériel didactique et une attestation de participation. Les autres participants ont reçu des attestations de participation et des lots de consolation.

LIRE AUSSI:  Baccalauréat 2019: Le centre de Tchaourou finalement délocalisé au Ceg Banikani

Les adolescents en danger

Yasmine Ibrahim Maliki, représentante de la directrice pays de l’Onusida, a indiqué que, selon une enquête, environ quatre nouvelles infections au Vih au Bénin sur dix surviennent chez des adolescents et des jeunes. «L’Onusida dans sa nouvelle stratégie 2021-2026 met un accent particulier sur les adolescents et les jeunes. Si des progrès indéniables sont réalisés en matière de traitement des populations infectées et de prévention, surtout à l’endroit des populations les plus exposées à l’infection du Vih, de nouvelles infections chez les jeunes demeurent encore préoccupantes», explique Yasmine Ibrahim Maliki.
Pour Salimane Karimou, ministre des Enseignements maternel et primaire, ce concours est organisé chaque année pour rappeler aux acteurs du système éducatif la nécessité de maintenir au sein de l’institution scolaire des comportements sains et responsables pour permettre à l’école de jouer convenablement son rôle. « Dans le département de l’Atacora, d’après les données statistiques relevées par l’Agence Bénin Presse en 2020, au niveau du Centre d’information, de prospective et d’écoute-conseils (Cipec) de l’Atacora, 2 949 personnes vivent avec le Vih/Sida dont 210 enfants. Quant au département de la Donga, les données statistiques produites de janvier à juin 2020 par la direction départementale des Affaires sociales et de la Microfinance font état de 14 359 cas d’accouchements de mineures de moins de 14 et 18 ans », a déploré Salimane Karimou. Les apprenants doivent travailler dans la quiétude et le respect des valeurs culturelles à travers des comportements décents. Il revient donc aux acteurs du système éducatif, selon le ministre, de jouer le rôle de premier garant de la sérénité des apprenants dans les établissements scolaires. Ils doivent surtout les protéger contre les prédateurs qui ruinent leur ascension scolaire et par ricochet leur avenir. Il a aussi exhorté les parents à prêter une oreille attentive à leurs enfants, surtout à leurs plaintes et à instaurer un dialogue permanent avec eux lorsqu’ils reviennent des cours. « Entretenez-les sur l’éducation sexuelle en mettant beaucoup plus l’accent sur les méfaits des actes sexuels, surtout quand ils sont précoces », a préconisé Salimane Karimou.