Soirée d’échanges sur la foi et la raison: L’appel du Pape Jean Paul II revisité

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Soirée d’échanges sur la foi et la raison: L’appel du Pape Jean Paul II revisité


Le Pape Jean Paul II

L’encyclique du Pape Jean Paul II relative à la Foi et la Raison (Fides et Ratio) a fait l’objet d’échanges à l’Ecole d’initiation théologique et pastorale (Eitp), samedi 15 septembre dernier, dans les locaux de l’église Saint Michel de Cotonou. Au détour de cette causerie qui a mobilisé plusieurs religieux et religieuses ainsi que des enseignants d’université et des chercheurs, des théologiens, entre autres, les participants ont pu se remémorer l’appel du Pape Jean Paul II à l’endroit de l’Eglise catholique, il y a vingt ans.

LIRE AUSSI:  Formation dans les métiers du bâtiment: Des attestations et équipements aux enfants vulnérables

« Fides et Ratio, 20 ans plus tard ! Enjeux au regard des défis africains ». C’est le thème objet d’échanges à l’Ecole d’initiation théologique et pastorale (Eitp) samedi 15 septembre dernier, à l’église Saint Michel de Cotonou. Les prêtres, les enseignants d’université, les philosophes, les chercheurs, les théologiens et autres personnalités ont pris part à cette séance au cours de laquelle plusieurs communications ont été présentées à l’assistance par des enseignants et des formateurs de l’école, sous la modération du Père Colbert Goudjinou, directeur de l’Institut des artisans de justice et paix. « Les grandes interpellations de Fides et Ratio pour l’Afrique », présentée par le Pasteur Omer Dagan, professeur à l’Université protestante de l’Afrique de l’Ouest-Bénin, « L’urgence de la relation foi et raison / Philosophie et Théologie pour les cultures africaines traditionnelles et modernes », présentée par le professeur titulaire de philosophie de l’Université d’Abomey-Calavi, Albert Nouhouayi ; « Enseigner ou faire la philosophie en Afrique dans l’esprit de Fides et Ratio » et « Enseigner ou faire la théologie en Afrique dans l’esprit de Fides et Ratio » présentées respectivement par les Pères Grégoire Gainsi, formateur au philosophat Saint Paul de Djimè et Rodrigue Gbédjinou, directeur de l’Eitp. Ces différentes communications ont permis de mettre en lumière, la pertinence de l’encyclique du Pape Jean Paul II sur la relation entre la foi et la raison publiée le 14 septembre 1998. D’après le Pape, la foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la vérité. Mais la position du philosophe lors des échanges n’étant pas partagée par l’assistance sur quelques suggestions, notamment la confession et le chemin de croix, il est toutefois d’intérêt, selon la conférence, de cerner la relation entre la foi et la raison conformément à l’encyclique du Pape, comment articuler dans le contexte africain la foi en Jésus-Christ avec l’exigence de la rationalité. « Lorsqu’on dit Dieu, foi, religion, on ne doit pas faire le deuil de la raison. Croire ne signifie pas ne pas réfléchir », soutient le Père Ambroise Kinhoun, formateur à l’Eitp. Il estime que certains intellectuels montrent leurs limites quand ils commencent par parler des aspects de la foi chrétienne. Il a fait savoir que la jeunesse africaine vit un drame, celui d’exprimer sa foi avec des propositions religieuses contradictoires avec la foi chrétienne. Cette soirée d’échanges est la première d’une série de rencontres dont l’intérêt ne se justifie non seulement pour les grands enseignants, les théologiens, les pasteurs, a informé Ambroise Kinhoun. « Nous avons compris la nécessité de nous écouter réciproquement et de chercher ensemble les chemins de vérité et d’édification pour notre peuple », a-t-il affirmé.

LIRE AUSSI:  23e Journée mondiale contre la tuberculose: 3662 cas dépistés au Bénin en 2017