Solidarité à l’égard des personnes vulnérables: Du soutien aux handicapés et parents de triplés et quadruplés

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Solidarité à l’égard des personnes vulnérables: Du soutien aux handicapés et parents de triplés et quadruplés


Le ministère des Affaires sociales et de la Microfinance à travers le Fonds d’appui à la solidarité nationale a apporté son soutien aux étudiants handicapés non boursiers et non secourus et aux parents de triplés et quadruplés. Chaque bénéficiaire a reçu une enveloppe financière, hier jeudi 3 septembre, au cours d’une cérémonie présidée par les ministres Véronique Tognifodé et Eléonore Yayi Ladékan à Cotonou.

Des étudiants handicapés non boursiers et non secourus de l’Université d’Abomey-Calavi, au nombre de 45, et une dizaine de parents de triplés et quadruplés des départements du Littoral, de l’Atlantique et de l’Ouémé ont reçu une enveloppe financière des mains des ministres Véronique Tognifodé des Affaires sociales et de la Microfinance et Eléonore Yayi Ladékan de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. C’était hier jeudi 3 septembre au cours d’une cérémonie fort simple qui a mobilisé bénéficiaires et autorités à la salle de conférence des Tours administratives. Cet important appui d’un montant évalué à cinq millions cinq cent mille (5 500 000) francs Cfa à l’endroit des personnes vulnérables à travers le Fonds d’appui à la solidarité nationale vise à soulager les peines des bénéficiaires, tous vulnérables. Il s’agit d’un geste de solidarité et d’assistance aux bénéficiaires, a martelé Alphonse Sogadji, directeur du Fonds d’appui à la solidarité nationale. Au-delà de cet appui, Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance souligne que la Constitution du Bénin et les conventions internationales sur les droits humains prônent l’implication des couches vulnérables dans le processus de développement. C’est dans cette optique, précise la ministre, que le gouvernement de Patrice Talon, dans son programme d’action 2016-2021 notamment le pilier n°3, a mis l’accent sur l’amélioration des conditions de vie des populations, à travers le renforcement des services sociaux de base et de la protection sociale.
S’adressant aux étudiants handicapés, la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance a exprimé toute sa joie de les voir s’affranchir des préjugés liés à leur situation de handicap. « En ma qualité de ministre en charge des Affaires sociales, ma fierté est grande de vous voir à l’Université pour l’acquisition des connaissances utiles pour votre développement. La grande estime que je nourris à votre égard m’amène à célébrer votre courage et votre persévérance, votre volonté de vous affranchir des préjugés liés à votre situation de handicap. A travers ce parcours, vous incarnez l’espoir », a indiqué Véronique Tognifodé. Elle a également souligné que ce financement reçu par les bénéficiaires atténuera la pénibilité de leurs conditions d’études sur le campus. Les légitimes attentes de ces étudiants à l’endroit du gouvernement sont nombreuses, pense la ministre des Affaires sociales qui évoque la question cruciale de leur employabilité à la fin de leur formation. « Cette importante préoccupation n’est pas perdue de vue. C’est pourquoi dans notre marche progressive et irréversible vers l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation du handicap, des actions sont menées en vue de la prise des décrets d’application de la loi n°2017-06 du 29 septembre 2017 portant protection et promotion des droits des personnes handicapées en République du Bénin », a rassuré la ministre.
A l’endroit des parents de triplés et quadruplés, la ministre a fait savoir que la joie de l’accouchement se transforme parfois en appréhensions face aux charges auxquelles les familles seront confrontées.
« Pour soulager vos peines, mon département ministériel vous apporte un appui symbolique à l’effet de vous accompagner dans la prise en charge des besoins fondamentaux à savoir nutritionnels, sanitaires de vos progénitures », lance-t-elle.
Présente à la cérémonie, Eléonore Yayi Ladékan a rappelé les actions du ministère au profit des universités en lui exprimant sa reconnaissance. « De plus en plus, les conditions ne sont pas faciles, mais le gouvernement fait des efforts croissants », fait-elle savoir.

Les bénéficiaires reconnaissants

Les différents bénéficiaires de l’appui du ministère des Affaires sociales et de la Microfiance ont exprimé leur gratitude à l’endroit du gouvernement et du chef de l’Etat pour l’attention à leur égard. Cet appui financier, pour les bénéficiaires, est une œuvre charitable qui vient soulager leurs peines. Houézo Noutèhoué, mère de triplés, n’a pas tari de remerciements, indiquant que c’est grâce aux proches qu’elle parvient à entretenir ses triplés. Pour dames Virginie Agbo et Pierrette Dossou, également mères de triplés, le gouvernement vient de régler un problème crucial et majeur dans l’entretien des jumeaux. Il s’agit pour elles d’un don de grande utilité qui leur permettra de subvenir aux différents besoins de leurs enfants. Ce qui, jusque-là, n’était pas facile par ces temps de Covid-19. « Nous sommes très heureux de faire partie des bénéficiaires de cet appui financier, vu que cette catégorie de personnes que sont les handicapés est souvent marginalisée dans la société. Ce fonds d’appui est un soulagement, un soutien qui nous motive à aller de l’avant et donner le meilleur de nous-mêmes », a affirmé Fiacre Agbo, étudiant handicapé en troisième année de Droit à l’Université d’Abomey-Calavi. Lauresse Akpla, en situation de handicap, étudiante en troisième année d’Administration générale et territoriale à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), encourage pour sa part, le chef de l’Etat à continuer dans ces genres d’initiative.

 

Par Alexis METON et Prisca SEHOMI (stag)