Sommet sur les systèmes alimentaires: Les cantines scolaires béninoises séduisent aux Nations Unies

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sommet sur les systèmes alimentaires: Les cantines scolaires béninoises séduisent aux Nations Unies

Des élèves à la cantine scolaire

En marge des travaux de la 76e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, la vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, a pris part, en distanciel, au sommet sur les systèmes alimentaires. Occasion pour elle de partager l’expérience des cantines scolaires avec les parties prenantes.

LIRE AUSSI:  Mono-Couffo: Démarrage effectif de l'installation des conseils communaux


Le modèle béninois en matière d’alimentation scolaire fait des émules aux Nations Unies. A la faveur du sommet sur les systèmes alimentaires tenu en marge de la 76e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, la vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, a exposé les prouesses du Programme national d’alimentation scolaire intégré (Pnasi) mis en œuvre par l’Etat béninois dans les 77 communes depuis 2017, sur fonds propres. L’avantage, note-t-elle, c’est que les cantines scolaires permettent au pays de renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle car, elles garantissent à plus de 650 000 écoliers et élèves un déjeuner chaud, sain et équilibré à l’heure de la pause et couvrent 3 152 écoles.
« Ce modèle d’alimentation scolaire est à la fois un soutien à l’éducation des écoliers, un facteur de relèvement du taux de scolarisation des filles et un mécanisme d’appui aux ménages. Il permet également d’assurer des occupations et de l’expérience au profit des membres de la communauté, intégrés aux unités de gestion, et de booster la production locale », précise la cheffe de la délégation béninoise aux Nations Unies. Elle signale, au passage, que le Pnasi séduit plusieurs pays sur le continent tels que le Burundi qui n’a pas hésité à envoyer sa première dame à Cotonou pour s’inspirer de l’expérience béninoise. Et une fois encore, l’exposé de Mariam Chabi Talata sur le franc succès du Pnasi fait des émules au sein de l’Assemblée générale.
« C’est fort de cette riche expérience que le Bénin s’est engagé à jouer un rôle prépondérant au sein de la Coalition mondiale pour l’alimentation scolaire, sous l’égide du Programme alimentaire mondial», affirme-t-elle tout en rappelant que les systèmes alimentaires impactent plusieurs Objectifs de développement durable et se révèlent, par conséquent, un levier important, un élément catalyseur pour accélérer la réalisation de ces Odd. C’est pourquoi la vice-présidente martèle qu’il urge d’engager des transformations profondes, afin que ces systèmes contribuent véritablement à l’atteinte des Odd. Une mission qui nécessite forcément des ressources. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle va insister sur la forte mobilisation de ressources pour assurer le financement des systèmes alimentaires qui, depuis bientôt deux ans, subissent le diktat de la crise sanitaire mondiale de la Covid-19.
Au regard de l’immensité du défi à relever, Mariam Chabi Talata a lancé un vibrant appel à toute la communauté internationale afin que les pays mutualisent leurs efforts pour que la transformation des systèmes alimentaires permette d’endiguer la pauvreté et la famine.

LIRE AUSSI:  Mauvaise gestion des cantines scolaires: 17 directeurs d’école sanctionnés