Sorties intempestives de produits vivriers du territoire national: La Police nationale veille au grain

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sorties intempestives de produits vivriers du territoire national: La Police nationale veille au grain


La direction départementale de la police républicaine de l’Alibori est décidée à ne plus laisser les produits vivriers sortir, de façon incontrôlée, du territoire national. Son engagement vient déjà de porter ses fruits. En témoigne l’interception, par ses agents, de plus de 2 500 sacs de maïs, sorgho et niébé à destination des pays voisins, au niveau des communes frontalières du département de l’Alibori.

LIRE AUSSI:  Riposte contre le coronavirus: Où en sommes-nous ?

Dans sa recherche de solutions pour faire face à la hausse effrénée des prix des denrées alimentaires sur le marché, le gouvernement peut compter sur la police républicaine. Dans l’Alibori, certains producteurs et autres commerçants qui avaient pris l’habitude de les évacuer vers les pays voisins n’auront plus les coudées franches pour continuer à le faire. Le directeur départemental de la police républicaine, le commissaire principal de police, Emmanuel Codo, et ses hommes sont désormais décidés à les marquer à la culotte. Ils ne veulent plus leur accorder de répit.
Selon le point fait par le directeur départemental, de Sonsoro à destination de Niamey, de Madécali pour le Nigeria, de Sègbana pour la frontière de Wara au Nigeria, de Malanville pour Dosso et Gaya au Niger, de Banikoara pour le Nigeria et de Monsey pour le Niger, il y a 2 448 sacs de maïs, 9 sacs de niébé et 220 sacs de sorgho qui ont été saisis. Cette prise, importante en soi, ne concerne que le département de l’Alibori.

LIRE AUSSI:  Riposte contre le coronavirus: Où en sommes-nous ?