« Sous le signe du vaudou » : Grande attraction du Festival international de Porto-Novo 

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur « Sous le signe du vaudou » : Grande attraction du Festival international de Porto-Novo 


 Le public attendu au Festival international de Porto-Novo (Fip) ouvert ce jour, a l’occasion de vivre l’une des grandes attractions de cet évènement. Il s’agit de la projection ce dimanche 5 janvier sur l’esplanade de l’Assemblée nationale de « Sous le signe du vaudou », premier film réalisé au Bénin.

LIRE AUSSI:  Aux Journées musicales de Carthage en Tunisie: Gangbé Brass Band a fait sensation

Disparu en 2009, Pascal Abikanlou laisse à ses concitoyens et à la postérité ce qui reste de lui comme l’une des grandes mémoires du cinéma béninois. « Sous le signe du vaudou », réalisé en 1973. Film culte ayant consacré son œuvre au cinéma, cette production sera projetée gratuitement et en plein air, ce dimanche 5 janvier sur l’esplanade de l’Assemblée nationale à l’occasion de la 4e édition du Festival international de Porto-Novo, à 19 heures. Cette programmation considérée comme l’une des attractions de l’évènement a été rendue possible grâce à Cotonou Creative d’Adrien Guillot, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) où était déposé le film et la Cinémathèque française qui le conservait depuis 2014 dans des locaux protégés et adaptés. Le film a donc été numérisé pour sa projection lors du festival.

« La numérisation des 5 bobines 35 mm du film original signifie sa sauvegarde pour les générations futures et pour la dimension patrimoniale que revêt cette toute première œuvre cinématographique dans l’histoire du Bénin », confie Adrien Guillot.

LIRE AUSSI:  Premier spectacle du ballet national à Zacatecas: Les ambassadeurs de la culture béninoise enchantent le public mexicain

La diffusion du film lors du Festival international de Porto-Novo a été autorisée par la famille du réalisateur qui reconnaît par ailleurs que « sur l’ensemble des films restés en sa possession, aucun n’était plus exploitable aujourd’hui faute d’avoir été conservé dans de bonnes conditions ». Il est à signaler que la copie transmise par la Cinémathèque française sera remise à l’issue du festival aux membres de la famille Abikanlou et ses ayant-droits.

La dernière projection du film remonte en 2011 à l’occasion du Festival Lagunimages. Le festival offre la possibilité unique d’une projection populaire pour découvrir ou redécouvrir Gratien Zossou, comédien principal du film (Codjo à l’écran) et dont ce fut le premier rôle. Un monument de l’histoire du cinéma du Bénin qui a porté majestueusement la trame de l’histoire de ce film.

‘’Sous le Signe du Vodoun’’, c’est l’histoire d’un jeune dahoméen qui après avoir abandonné sa culture et surtout le côté cultuel du vodoun de sa famille subira la rigueur des ses derniers. Il sera contraint de venir faire des rituels sans lesquels ni lui, ni sa famille ne connaîtront jamais la paix.

LIRE AUSSI:  6ème édition de la CAFRIM: Le Nigeria gagne le trophée de l’intégration culturelle

Dessinateur industriel de métier et passionné de photographie dont il a suivi les cours par correspondance, feu doyen Pascal Abikanlou a été reporter avant de devenir assistant cadreur.

Il a été employé par le consortium Audio-visuel International comme Opérateur d’Actualités et après un stage en France, il a été amené à faire de la mise en scène.