Soutenance de thèse de doctorat à l’UAC: Hermann Plagbéto devient docteur en géographie et gestion de l’environnement

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Soutenance de thèse de doctorat à l’UAC: Hermann Plagbéto devient docteur en géographie et gestion de l’environnement


Hermann Arnaud Plagbéto, nouveau docteur avec le jury

L’Ecole doctorale pluridisciplinaire de l’Université d’Abomey-Calavi a abrité, vendredi 23 novembre, la soutenance de thèse de doctorat de Hermann Arnaud Plagbéto. Après délibération, le jury a approuvé le fruit des recherches de l’impétrant en lui accordant le grade de docteur avec la mention très honorable et les félicitations du jury.

LIRE AUSSI:  Pandémie du Covid-19: Quand le virus profite à certains !

« Front pionnier et dynamique des paysages au sud-ouest du bassin versant de l’Ouémé supérieur au Bénin». C’est le thème qu’a développé Hermann Arnaud Plagbéto, vendredi 23 novembre dernier, à l’Ecole doctorale pluridisciplinaire de l’Université d’Abomey-Calavi, dans le cadre de sa soutenance de thèse de doctorat en géographie et gestion de l’environnement. Le jury de cinq membres présidé par Placide Clédjo a apprécié la qualité du travail en lui attribuant la mention très honorable avec les félicitations du jury.

En effet, pendant une trentaine de minutes, Hermann Arnaud Plagbéto a démontré que l’anthropisation progressive du milieu naturel constitue une pression sur les espaces forestiers. Et pour cause ! « Les fronts pionniers, territoires jusque-là très peu peuplés, mis en valeur récemment, constituent des terroirs d’attraction pour les colons agricoles ».
Dans cette thèse de 261 pages structurée en cinq chapitres, Hermann Arnaud Plagbéto a soutenu que ce phénomène a entraîné d’énormes modifications des écosystèmes forestiers ces dernières décennies au Bénin. « Ainsi, assiste-t-on au phénomène de déforestation en lien avec le nomadisme pastoral et agricole dont les acteurs en quête de nouvelles terres prennent d’assaut le milieu de recherche » a-t-il expliqué. Selon lui, la colonisation agricole et la transhumance, la croissance démographique, les activités champêtres, l’industrialisation du bois, la fabrication du charbon, les feux de végétation sont identifiés comme les facteurs de la dégradation.
Après avoir exposé les résultats de sa recherche, l’impétrant souligne que la persistance du phénomène fait courir le risque de la désertification de l’espace et par surcroit les changements climatiques avec leurs corollaires.
Le jury a apprécié les efforts de recherche de l’étudiant notamment sa prédiction par la simulation de l’état futur de la dynamique des paysages autour du front pionnier à l’horizon 2025. Toutes choses qui, selon le professeur Placide Clédjo, vont constituer un outil de prise de décision au niveau décentralisé.
Heureux d’avoir atteint l’objectif visé par cette recherche à savoir analyser la dynamique des paysages autour du front pionnier dans le sud-ouest du bassin de l’Ouémé supérieur, il a invité les autorités à différents niveaux de notre pays à s’approprier les résultats de cette étude. C’est la seule condition pour appréhender les nombreuses menaces qui planent de nos jours sur les ressources naturelles au Bénin en général et dans le bassin de l’Ouémé supérieur en particulier. Se basant sur ses résultats, le nouveau docteur, qui a déjà une dizaine de publications à son actif, suggère un projet de formation et de perfectionnement en science géomatique pour la préservation de l’environnement afin de favoriser la réduction de la pression sur les ressources naturelles.

LIRE AUSSI:  Suite à la demande du Bénin: Les 26 biens que la France s’apprête à restituer