Soutenance de thèse de doctorat à la Faseg: Jean-Luc Houngbèmè désormais docteur en Economie

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun

JEAN LUC HOUNGBEME recevant ses attributs de Docteur

Plusieurs facteurs déterminent la demande des loisirs de plage au Bénin. D’après Dèwanou Jean-Luc Houngbèmè, il y a, entre autres, le calme, la sécurité et l’animation sur les sites. A l’occasion de sa soutenance de thèse sur le sujet, lundi 28 juin, à Cotonou, l’impétrant a exposé devant un jury africain, les éléments de recherche qui entérinent ses hypothèses. Il s’en sort avec la mention très honorable.

LIRE AUSSI:  Rentrée scolaire 2016-2017 à Cotonou: Un pont coupé et des cours inondées

Dèwanou Jean-Luc Houngbèmè accède au grade de docteur en sciences économiques de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Il a soutenu sa thèse devant un jury africain de six membres mis en place par l’Ecole doctorale de la Faculté des sciences économiques et de gestion (Faseg) de l’Uac. Les travaux de l’impétrant ont porté sur l’ « Analyse de la demande des loisirs de plage au Bénin ».
Comme l’exige la tradition universitaire, il a exposé les résultats de ses travaux de recherche et répondu aux questions des membres du jury. Après délibération, Georges Kobou, professeur titulaire et président du jury, venu du Cameroun, déclare : « Le jury a d’abord jugé recevable votre thèse, et après avoir délibéré, il a apporté sa mention très honorable à votre thèse ». Le jury se dit également séduit par l’originalité du sujet. Un sujet qui, selon les six examinateurs, sort de l’ordinaire, est pertinent et d’actualité. Car, il colle avec la vision du gouvernement actuel de faire du Bénin une destination touristique très prisée. La thèse apporte donc une contribution significative à la maîtrise des préférences des individus pour la consommation des loisirs de plage. La connaissance de ces exigences des consommateurs est essentielle pour la valorisation des espaces côtiers, indique-t-on.
La déclaration finale du président du jury, suivie de la cérémonie de port de toge consacre ainsi l’entrée de Dèwanou Jean-Luc Houngbèmè dans la prestigieuse famille des docteurs en sciences économiques de l’Uac. Ceci, à la grande satisfaction de son directeur de thèse, professeur Charlemagne Babatoundé Igué, et de ses parents et amis.

LIRE AUSSI:  Rentrée scolaire 2016-2017 à Cotonou: Un pont coupé et des cours inondées

Les résultats

Au cours de la présentation des résultats de ses travaux de recherche, le nouveau docteur a d’abord expliqué l’intérêt de son sujet. Selon lui, les pays en développement dont le Bénin sont généralement caractérisés par une extrême pauvreté qui pousse les populations à être beaucoup plus préoccupées par la satisfaction des besoins alimentaires de base. Pourtant, ajoute-t-il, la consommation de biens non alimentaires, notamment le loisir, est essentielle pour l’amélioration du bien-être. Parmi bon nombre de loisirs, l’impétrant identifie les plages qui, à l’en croire, offrent un cadre pouvant permettre aux populations de s’évader. Ce qui contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie.
L’objectif de la thèse se décline en trois axes spécifiques.
« Premièrement, l’estimation du modèle logit multinomial révèle que la sécurité, l’animation prévalant sur le site, les dépenses sur le site, le revenu et l’appréciation sur la dernière visite sont les principaux déterminants du choix de la plage pour les loisirs »,
explique l’impétrant avec des données chiffrées, tableaux et graphes à l’appui. S’agissant du deuxième axe, il indique que les méthodes des coûts de déplacement et d’évaluation contingente ont été mises à contribution pour déterminer la valeur monétaire des loisirs de plage. Pour le troisième axe, il explique que l’estimation du modèle de Heckman (1979) a permis d’indiquer un Car compensateur moyen du niveau d’insatisfaction.
Dèwanou Jean-Luc Houngbèmè fera savoir que les grandes implications de politiques qu’engendrent ces principaux résultats sont la prise en compte des principaux facteurs déterminant le choix des plages pour les loisirs dans la politique de valorisation des plages au Bénin, et l’instauration d’un droit d’accès après la réalisation du projet d’assainissement des plages.