Soutien aux actions du chef de l’Etat: Le parti Résoatao retourne à la mouvance présidentielle

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Soutien aux actions du chef de l’Etat: Le parti Résoatao retourne à la mouvance présidentielle


Venus des quatre coins du pays, les militants ont ofifcialisé leur position

Le parti Résoatao présidé par le député Mohamed Taofick Hinnouho alias Atao actuellement en détention préventive à la prison civile de Cotonou, soutient désormais les actions du chef de l’Etat, Patrice Talon. C’est la principale décision issue du congrès ordinaire de la formation politique tenue, samedi 28 juillet dernier, au siège national du parti à Porto-Novo, autour du thème  « Nouvelle métamorphose, nouvelle ambition ».

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale:La révision du Code électoral en débat à l’hémicycle

 Les assises ont permis aux militantes et militants venus des quatre coins du Bénin d’officialiser l’appartenance du parti à la mouvance présidentielle. Une position qui ne devrait pas surprendre. D’autant que le président Atao Hinnouho avait donné le signal en remettant, depuis son geôle, une procuration à un de ses collègues, membre du Bloc de la majorité présidentielle (Bmp) pour donner sa caution à la proposition d’amendement constitutionnel examinée, le 5 juillet dernier par l’Assemblée nationale. Beaucoup avaient déjà compris, à travers l’expression de ce vote, que l’eau avait coulé sous le pont et que le député Mohamed Taofick Hinnouho rejoignait le Bmp dont il avait claqué la porte pour rejoindre la minorité parlementaire, c’est-à-dire l’opposition depuis 2017. C’était au lendemain du rejet de la prise en considération du projet de révision de la Constitution initié par le chef de l’Etat et contre lequel il a voté.
La décision d’allégeance du parti au chef de l’Etat prise par le congrès ordinaire vient donc consolider les bases de la nouvelle alliance entre le Résoatao et la mouvance présidentielle qui convolent désormais en justes noces. « La langue et les dents cohabitent et peuvent par moments ne pas se comprendre. C’est cela qu’il y a eu. Nous demeurons dans la mouvance présidentielle. Nous avons compris la leçon ; quand ce ne serait pas bon, on va discuter et proposer des voies de solutions au président Patrice Talon », ont laissé attendre des responsables du parti.
Pour le représentant de Mohamed Taofick Hinnouho, le parti Résoatao milite pour un modèle social et démocrate, celui de dire ce qui est vrai, utile et juste, faire ce qui est attendu par le peuple. Et cela même si « les modes et les rapports de forces conjoncturels appellent à d’autres slogans, d’autres illusions ou d’autres chimères », précise Félix Tohoyessou.
Il sera appuyé par le représentant des jeunes du parti, Ambroise Padonou qui salue la jeunesse d’âge du président Mohamed Taofick Hinnouho, laquelle leur imprime plus de tonus et de démontrer que la formation politique est capable d’être une force de propositions et d’actions.
Le congrès ordinaire a permis de prendre plusieurs autres décisions dont la création d’un Haut conseil des sages, le renouvellement de tous les organes du parti sur la base du principe de la Gestion axée sur les résultats, le renouvellement du bureau exécutif national composé de trente-et-un membres avec à sa tête le député Atao Hinnouho.

LIRE AUSSI:  Contrôle de l’action gouvernementale: Plusieurs ministres du gouvernement face aux députés ce jour