Sport hippique à Parakou: Un hippodrome pour la valorisation de l’image identitaire de la ville

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sport hippique à Parakou: Un hippodrome pour la valorisation de l’image identitaire de la ville


Grande mobilisation autour de la pose de la première pierre de l’hippodrome

La pose de la première pierre pour la construction de l’hippodrome de Parakou a eu lieu, samedi 29 septembre dernier, au quartier Nima, dans le deuxième arrondissement. D’un coût global de 226 millions de francs CFA, le joyau permettra de valoriser l’image identitaire de la ville.

LIRE AUSSI:  Gestion de l’ex-receveur des Finances du Zou et des Collines: Des preuves accablantes contre Eustache Médard Alogou

En dehors d’une salle de spectacles, Parakou aura bientôt un hippodrome. C’est une initiative de la mairie et de la Loterie nationale du Bénin (LNB). La cérémonie de la pose de première pierre effectuée, samedi 29 septembre dernier à Nima, a été présidée par le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé. 

Appelé à accueillir les courses de chevaux et bien d’autres compétions équestres, il sera construit sur une réserve de 4 ha. Son coût est estimé à 226 millions de francs CFA dont une contribution de la LNB à hauteur de 123 millions de francs CFA. Quant au reste du financement s’élevant à 103 millions de francs, il est à la charge de la mairie.
L’hippodrome, dont les travaux de construction ont aussitôt démarré, vise la restauration et la valorisation de l’image identitaire de la cité des Kobourou. Une ville ayant comme symbole le cheval ne peut bénéficier que d’une telle infrastructure, a soutenu le maire Charles Toko. « L’hippodrome permettra non seulement de développer les jeux et sports équestres dans la ville, mais constituera également une attraction touristique. Ce qui, assurément, impactera positivement la visibilité de Parakou et de la Loterie nationale du Bénin », a-t-il fait remarquer. « Parakou sera en mesure d’accueillir très bientôt de grands rassemblements équestres aux plans départemental, national et régional », a poursuivi Charles Toko.
Abondant dans le même sens, le directeur général de la Lnb, Gaston Zossou, a insisté sur la nécessité de faire la promotion de nos cultures. Il y voit, à travers la construction de cet hippodrome, une opportunité de faire connaître davantage la culture Baatonu, puis sa grande et vaillante civilisation de guerre et de conquête. C’est en présence du préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, que le directeur général de la loterie nationale du Bénin a procédé à la remise du chèque de 123 millions au maire Charles Toko.
Le projet comprend huit principales composantes dont un espace polyvalent d’une superficie de 24 000 m2. Autour de l’espace, il y aura une piste pour la course. Une tribune officielle d’une capacité de 1 000 places, ainsi qu’un espace tout autour de la piste pour le public, un box pour les chevaux et une aire pour leur entraînement, un espace de restauration, ainsi qu’un parking sont prévus. Au niveau de la tribune officielle, il y aura des toilettes, un salon pour les hôtes de marque, des bureaux et deux grands magasins. L’éclairage de la piste et des autres espaces sera assuré par des lampadaires solaires.

LIRE AUSSI:  Animation de la vie politique nationale: Le Parti du réveil pour le progrès Nouvelle élite créé