Sports, loisirs et jeunesse: Réflexion autour des documents de politique nationale

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sports, loisirs et jeunesse: Réflexion autour des documents de politique nationale

Exif_JPEG_420

Une vision pour les prochaines années dans les secteurs sports, loisirs et jeunesse. Le ministre Oswald Homéky et ses cadres ont élaboré trois documents de politique nationale dans ces différents secteurs. Ce travail a été soumis à la validation de l’ensemble des acteurs de la chaîne, ce jeudi 22 septembre à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Fédération béninoise de Football: Les capacités des sélectionneurs nationaux et leurs adjoints renforcées

« Nous avons décidé de doter notre pays de documents de politique qui va au-delà du Programme d’action du gouvernement… ». Oswald Homéky, ministre de la Jeunesse et des Sports, porte la conviction qu’une vision globale dans ces secteurs, servira aux acteurs qui sont à la manœuvre aujourd’hui, mais aussi aux futurs acteurs. Ce jeudi 22 septembre, ce travail a été soumis à la validation de l’ensemble des acteurs. En matière sportive, la vision déclinée est qu’à l’horizon 2030, le Bénin dispose dans toutes les disciplines sportives, d’une organisation efficace, de compétences techniques avérées et de ressources matérielles et financières suffisantes pour se hisser au rang des grandes nations sportives. Pour y parvenir, il faudra œuvrer pour la promotion de l’investissement privé dans la gestion du sport, et pour une organisation efficace des sports pour le plus grand nombre. Selon le dispositif de suivi-évaluation, il sera mis en place un système d’information adapté au niveau de la structure de coordination avec un tableau de bord des indicateurs pertinent de suivi, une organisation des revues périodiques de mise en œuvre des projets/programmes d’opérationnalisation du Programme national des sports, la réalisation des évaluations indépendantes.

LIRE AUSSI:  GRAND ORAL DU MINISTRE DES SPORTS : Oswald Homeky expose les mesures liées à l'effectivité des classes sportives, confirme l’arrêt de la formation des jeunes footballeurs au Brésil…

Promotion des activités de loisirs

Selon le document soumis à l’approbation des acteurs, et présenté par Dr Victor Soumon Lawin, directeur de la Programmation et de la Prospective, au Bénin, la course à la subsistance laisse peu de temps libre aux populations pour s’adonner aux loisirs. Le sous-emploi et le chômage contraignent une frange de la population, notamment les jeunes, à se livrer à des loisirs malsains et parfois en conflit avec nos us et coutumes. Et les dispositions institutionnelles, juridiques et réglementaires du secteur des loisirs restent impuissantes face à cette grande mutation de la société béninoise. Ainsi, au titre des défis pour les prochaines années, il faudra changer de paradigme pour instaurer une gestion du sous-secteur axée sur les résultats, aller dans le sens d’une réorientation du sous-secteur vers le développement des loisirs endogènes, conformément à la vision « Bénin Alafia 2025 », œuvrer pour la mise en place d’infrastructures équipées et modernes compatibles avec les orientations nationales et avec des principes de rentabilité économique et financière dans le respect de la subsidiarité. A l’horizon 2030, le sous-secteur des loisirs est bien gouverné et modernisé, offrant l’accès aux loisirs endogènes à chaque Béninois en respect des préférences individuelles quels que soient le statut et le lieu de résidence.

LIRE AUSSI:  Urbain Honfo, entraineur d’Ayéma Football club: « Nous nous préparons pour aborder la phase retour avec sérénité »

Un citoyen patriote

En ce qui concerne les orientations stratégiques, il faudra une amélioration quantitative et qualitative de l’offre de loisirs en lien avec les orientations de Bénin Alafia 2025, une professionnalisation de l’offre de loisirs, et le renforcement du cadre institutionnel de coordination et de pilotage du sous-secteur des loisirs. Au plan de la jeunesse, le jeune béninois à l’horizon 2030, est un citoyen patriote, compétent, intègre, créatif, producteur de richesse et répondant aux besoins de développement de son pays. « L’édification d’un nouveau type de jeune béninois capable de répondre aux besoins de développement de son pays, l’instauration d’un environnement économique et social prospère et durable». Tels sont les enjeux. Pour le ministre Oswald Homeky: « Une boussole à nous qui sommes à l’œuvre aujourd’hui, et nous espérons, la boussole de ceux qui nous succéderont afin que l’action engagée aujourd’hui puisse se poursuivre et que nous puissions au bout de quelques années tirer les fruits de tout l’investissement, de tout l’engagement que nous sommes en train de mettre en œuvre ».