Stage d’art martial: Des maîtres de karaté formés à Bohicon

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Stage d’art martial: Des maîtres de karaté formés à Bohicon


77 maîtres de karaté Shorin Ryu venus d’Abomey, Bohicon, Parakou, Porto- Novo, Glazoué, Cotonou,
Calavi, Dassa et Ouassa-Péhunco ont pris part, samedi 7 décembre à Bohicon, à une formation de remise à niveau assurée par le directeur technique national de cette discipline, le grand maître Rogatien Gbégan.

LIRE AUSSI:  Participation des Ecureuils U-20 et U-17 aux compétitions de catégories d’âge: Encore de l’improvisation et du gaspillage des ressources de l’Etat

Cette formation qui a porté sur le thème « Auto-défense en milieu civil » a été l’occasion pour ces maîtres de prendre connaissance de nouvelles techniques de self défense du Shorin Ryu. Ce séminaire, le 3e du genre organisé au plan national au cours de cette année 2019, est destiné aux maîtres et exclusivement consacré à l’étude de l’application des techniques de karaté dans le combat rapproché ou combat de rue.
A l’entame de cette rencontre, le directeur technique national, le grand maître Rogatien Gbégan, s’est félicité de la dynamique qui caractérise ces maîtres de karaté qui affichent ainsi leur engagement à faire du Shorein Ryu un art martial redoutable et respecté au Bénin. Cet art qui se pratique au Bénin depuis plus de 40 ans est né à Okinawa, une petite île japonaise située sur la Mer de la Chine orientale.
En kimono, les pratiquants se sont exercés avec le grand maître sur l’application des techniques telles que le Uchi-Uké, Age-Uké, Shuto Uko, Morote-Uchi, Mawashi-Uké en combat rapproché et sur l’attaque. Il a été aussi question au cours de cette formation des techniques sur saisie (le Dori Waza), la lutte (le Tegumi) et la défense contre main armée (le Shubi). Des moments de démonstrations techniques individuelles et collectives.
Pour être à son niveau actuel, le grand-maître Rogatien Gbégan, actuel directeur technique national, a reçu très jeune l’onction de son maître formateur japonais. Ainsi, depuis 1987, il a pris l’initiative de promouvoir cet art en ouvrant son premier Dodjo (club) à Bohicon après le départ de son maître formateur. Par la suite, Rogatien Gbégan s’est lancé dans la formation et la détection de jeunes talents. Résultat, ce travail fait dans la discrétion a aujourd’hui permis à cet art martial de s’étendre sur tout le territoire béninois grâce à son dynamisme et à son efficacité.
Maître Rogatien Gbégan et son équipe travaillent désormais à porter sur les fonts baptismaux la Fédération béninoise de Shorin- Shorei Ryu pour hisser plus haut cet art martial bien redoutable sur le plan technique, liant simplicité et charme.
A l’issue de cette formation technique, maître Rogatien Gbégan a rappelé les droits et devoirs du pratiquant aux participants en les invitant à partager avec les apprenants de leurs Dodjos, les nouvelles techniques apprises.

LIRE AUSSI:  Classement Fifa du mois de février 2020: Le Bénin toujours à la 84e place