Statut des réfugiés et des apatrides au Bénin : Les députés s’approprient le projet de loi

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Statut des réfugiés et des apatrides au Bénin : Les députés s’approprient le projet de loi


Les parlementaires ont participé, vendredi 15 juillet dernier, à un séminaire d’appropriation du projet de loi portant statut des réfugiés et apatrides en République du Bénin. Appuyée par le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, cette session a permis aux députés de mieux comprendre les enjeux du texte.

LIRE AUSSI:  Actions diplomatiques en 2021 : Des succès éclatants enregistrés

La réforme du cadre juridique de la protection des réfugiés et apatrides en République du Bénin est enclenchée avec le processus d’adoption d’une loi portant statut des réfugiés et apatrides. Vendredi dernier, les députés ont pris part à un atelier d’appropriation du corpus de ce projet de loi.
A l’ouverture des travaux, Patrick Ahouansou, administrateur principal en charge de la protection au Bureau Afrique de l’Ouest et Centrale du Haut-commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, a évoqué le contexte régional marqué par le terrorisme et les conflits armés avec pour corollaire le déplacement de nombreuses personnes, hommes, femmes et enfants, qui viennent trouver refuge au Bénin. Il justifie la nécessité de voter une telle loi par trois motivations notamment la caducité et les limites de l’ordonnance 7 541 portant statut des réfugiés en République du Bénin ; la ratification par le Bénin de conventions et mécanismes internationaux sur la question puis la volonté politique affirmée des autorités béninoises d’œuvrer à la modernisation du cadre juridique conformément aux standards internationaux… « Si dans un futur proche vous adoptez ledit projet de loi, le Bénin sera le deuxième pays à adopter cette loi qui protège sur son territoire les réfugiés et apatrides dans l’espace de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest », a-t-il conclu avec l’engagement de l’institution spécialisée des Nations Unies à accompagner cette réforme. Il a par ailleurs salué toutes les parties prenantes pour leur implication à l’enrichissement de ce projet de loi.
Orden Alladatin, président de la Commission des lois de l’Assemblée nationale, a remercié le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés pour son appui technique dans l’appropriation de ce projet de loi si spécifique et qui a besoin de l’éclairage des spécialistes avant une quelconque adoption. « Le Bénin est connu pour sa tradition de pays d’accueil, de pays d’asile. Pour mémoire, vous connaissez l’exemple de nos frères du Tchad, du Togo… Avec ce qui se passe à nos frontières, nous donnons aussi abri à nos frères du Burkina Faso… C’est dire que le sujet est d’actualité », a fait observer le député Orden Alladatin avant d’inviter ses collègues à une attention soutenue.

LIRE AUSSI:  Soutien aux déshérités à l’orée des fêtes de fin d’année: Lydia Ludic fait des dons aux orphelins de Parakou et Tchatchou