Suite aux inondations cycliques à Athiémé: Kond’art théâtre lance un projet de résilience

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Suite aux inondations cycliques à Athiémé: Kond’art théâtre lance un projet de résilience


« Résilience des populations d’Athiémé face à l’inondation », c’est l’intitulé d’un projet environnemental initié par l’association Kond’art théâtre, qui vise à transformer en opportunités de développement, les eaux de pluie qui sèment presque chaque année la désolation à Athiémé et ses environs, dans le Mono. Le top des activités inscrites dans ce cadre a été donné par Donatien Gaglozoun, coordonnateur du projet et le maire de la commune,
Saturnin Dansou.

LIRE AUSSI:  Protection sociale des travailleurs du secteur routier : la Caisse nationale de sécurité sociale veille au grain

Redonner le sourire aux populations de la cité du bois blanc, terre d’accueil des gouverneurs aux temps coloniaux. Telle est la finalité du projet « Résilience des populations d’Athiémé face à l’inondation » financé par la Confédération suisse. Ces populations qui vivent un drame depuis quelques années du fait des inondations cycliques, auront à renforcer leurs capacités sur l’utilisation des eaux de pluie telles des atouts de développement. De façon spécifique, décline le coordinateur du projet, il sera question d’un renforcement des capacités intellectuelles et d’une campagne de reboisement sur une dizaine de kilomètres de la berge du fleuve Mono. Ceci, en vue de limiter l’avancée de l’érosion et la déforestation. La production de pépinières de mangrove pour le reboisement et l’acquisition des outils, et enseignements pour mieux se prendre en charge à la suite des inondations qui viennent de dicter leur loi sont quelques autres axes d’intervention du projet. Donatien Gaglozoun assure qu’au terme des quatre mois de vie du projet, les communautés seront édifiées sur les manières idoines d’agir ou de réagir face aux inondations et ses risques. « Nous sommes convaincus que l’heureuse issue des inondations dépend du respect de l’environnement et des exutoires naturels des cours d’eau », a soutenu le coordonnateur du projet, Donatien Gaglozoun.
Pour le maire de la commune, Saturnin Dansou, qui a manqué de mots pour remercier les responsables de l’association Kond’art théâtre, ce projet, le premier du genre depuis la baisse en intensité des inondations est la preuve que la situation d’Athiémé est bien suivie. Rappelant que l’étape de l’après-crue est la plus difficile à gérer au niveau des communautés sinistrées, il déclare que le projet est venu à point nommé pour soulager sa commune. Ce sont en tout 59 villages sur 61 qui ont été touchés par les dernières inondations à Athiémé, commune où deux décès par noyade ont été enregistrés, outre la destruction de greniers ainsi que de centaines d’habitations et des exploitations agricoles estimées à des centaines d’hectares.

LIRE AUSSI:  Jet des ordures sur les voies publiques: La répression lancée