Suivi de projets communautaires : La Commission de l’Uémoa satisfaite des progrès du Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Suivi de projets communautaires : La Commission de l’Uémoa satisfaite des progrès du Bénin


Abdallah Boureima, président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa), à la tête d’une délégation composée de commissaires et cadres de cette instance sous-
régionale a eu une séance de travail, ce mercredi 20 décembre à la Présidence de la République. La séance a permis de faire le point des réformes annuelles des projets et programmes communautaires au Bénin au titre de l’année 2017.

LIRE AUSSI:  Mca-Bénin II : Gabriel Dégbègni, nouveau coordonnateur national

Le président de la République, Patrice Talon, a eu, ce mercredi 20 décembre au palais de la Marina une séance de travail avec la délégation de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa). En présence des ministres en charge de l’Economie et des Finances et des Affaires étrangères et de la Coopération, le chef de l’Etat a suivi avec attention les explications de ses hôtes au sujet des projets financés par cette instance sous-régionale au Bénin. « Le ministre de l’Economie et moi-même sommes venus rendre compte au président de la République des réformes annuelles des projets et programmes communautaires ici au Bénin au titre de l’année 2017», a laissé entendre au terme de cette séance de travail, Abdallah Boureima, président de la Commission de l’Uémoa.
« Le principe de cette revue a été acté par la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de notre union, le 24 octobre 2013 à Dakar », précise-t-il. Selon lui, il s’agit d’inviter les autorités des Etats et des institutions de l’Union à accélérer la mise en œuvre des réformes au niveau des domaines qui concernent en particulier la gouvernance économique et la convergence, le renforcement du marché commun et les politiques sectoriels. Pour ce qui est du Bénin, dont le rapport a été transmis à l’occasion au président Patrice Talon, il fait plutôt office de pays modèle. « Je puis vous dire que nous avons enregistré de réels et très sensibles progrès dans tous les domaines visités », se félicite le président de la commission de l’Uémoa.
Toutefois, après cet exercice, relève-t-il, des recommandations ont été formulées à l’endroit des parties concernées et à l’endroit de la commission de l’Uémoa. Les chantiers visités au Bénin, faut-il le rappeler, concernent des projets financés au profit des populations et de leur bien-être?
Le point des travaux

LIRE AUSSI:  Coupe de la Caf: Fin de parcours pour Energie Fc

A la fin des travaux de la revue annuelle 2017 de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), ce mercredi 20 décembre, Comlan Agbo, représentant l’institution au Bénin, a fait le point face aux médias après la transmission par le président Abdallah Boureima d’un mémorandum au chef de l’Etat, Patrice Talon.
Selon lui, les experts et les ministres concernés ont échangé, au cours des travaux, sur l’état d’exécution des recommandations et des engagements pris par les autorités nationales lors de la revue de 2015 et ont fait l’évaluation de la mise en œuvre des réformes politiques, programmes et projets en 2017.
C’était aussi l’occasion de se pencher sur les efforts fournis, mais aussi les contraintes et les difficultés rencontrées.
Au regard des difficultés et contraintes, a-t-il signalé, des pistes de solution ont été envisagées. «A la fin des travaux, un mémorandum a formulé avec des recommandations à l’endroit aussi bien du Bénin que de la commission de l’Uemoa», a-t-il précisé.
Parlant des performances du Bénin, il a indiqué que ses résultats en matière de mise en œuvre des réformes, politiques, projets et programmes communautaires sont « très satisfaisants ». Sur les trois domaines d’évaluation à savoir convergence et gouvernance économique; marché commun; réformes politiques, projets et programmes, la moyenne tourne autour de 60 à 70%, a-t-il signalé. Evoquant les promesses faites aux ministres concernés, le représentant de l’Uemoa au Bénin a fait savoir qu’en 2018, des efforts seront faits pour qu’à la revue de l’année ciblée, l’on ait des résultats meilleurs que ceux de 2017. Il n’a pas manqué de reconnaître que chaque pays a fait des efforts pour mettre en œuvre de nouveaux critères.
Selon lui, le président Talon était satisfait de savoir que les recommandations de 2015 ont été prises en compte et des résultats enregistrés par le Bénin?
Alain ALLABI