Sur décision du chef de l’Etat: Le ministre Hervé Hêhomey limogé

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sur décision du chef de l’Etat: Le ministre Hervé Hêhomey limogé


« Monsieur Hervé Hêhomey est relevé de ses fonctions de ministre des Infrastructures et des Transports », précise le décret n° 2017-468 du 18 septembre 2017 signé par le chef de l’Etat lui-même. Un autre décret n°2017-469 nomme le ministre José Didier Tonato ministre intérimaire, cumulativement avec ses fonctions de ministre en charge du Cadre de vie. Le ministre Hervé Hêhomey vient de voir son séjour au Gouvernement écourté par le président Patrice Talon, alors que des sources renseignent que le chef de l’Etat ne tarderait pas à retoucher à toute l’équipe de l’Exécutif.
Rien d’officiel n’a filtré à propos des mobiles du limogeage de ce ministre appelé au Gouvernement, comme ses autres collègues encore en poste, au lendemain du 6 avril 2016. Beaucoup s’interrogent sur les raisons de cette décision du chef de l’Etat ; Hervé Hêhomey étant présenté comme l’un des ministres les plus « proches » de Patrice Talon. Les interprétations vont bon train. On le créditait d’une certaine familiarité avec le président de la République et il était l’un des membres du Gouvernement les plus présents sur le terrain. Qu’il s’agisse du lancement des travaux, de la vulgarisation du Pag, des activités politiques en soutien au chef de l’Etat… Hervé Hêhomey ne ratait la moindre occasion pour se distinguer. Il se susurre dans son entourage que l’information de sa suspension lui est parvenue alors même qu’il serait encore sur le terrain, parcourant des chantiers de construction de route relevant de son ministère.
Ce limogeage d’un membre du Gouvernement est le tout premier depuis l’avènement du régime du Nouveau départ. C’est le deuxième ministre qui sort du Gouvernement en place depuis le 6 avril 2016, après Candide Armand-Marie Azannaï qui a démissionné de ses fonctions de ministre délégué en charge de la Défense nationale, le lundi 27 mars dernier.

LIRE AUSSI:  Réforme des systèmes de paiement : Le Trésor public s’inscrit dans la modernité et l’innovation