Suspension des cours suite aux inondations: Le Mono sollicite un réaménagement du calendrier scolaire

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Suspension des cours suite aux inondations: Le Mono sollicite un réaménagement du calendrier scolaire


La suspension des cours dans les zones inondées a, entre autres sujets, occupé une bonne place dans les débats de la Conférence administrative départementale du Mono mercredi 20 novembre dernier, à la préfecture de Lokossa. Sous la houlette du secrétaire général du département, Arnaud Agon, représentant le préfet, les participants à la session optent pour un réaménagement du calendrier scolaire.

LIRE AUSSI:  Criet/ Audience correctionnelle : Neuf personnes condamnées avec 4,4 millions F Cfa d’amende


A mesure que les jours s’égrènent, le calendrier scolaire tire vers sa fin et l’on s’interroge sur le sort réservé aux écoliers et élèves maintenus à la maison à cause des inondations. Interpellés au niveau départemental par cette situation, les responsables des services déconcentrés de l’Etat avec à leur tête le secrétaire général du département, Arnaud Agon, se sont penchés, mercredi dernier, au cours de la Cad, sur l’évolution des inondations dans les localités touchées, et particulièrement sur la possibilité de rouvrir les établissements scolaires.
C’est le sujet principal de la onzième session au titre de 2019, au terme de laquelle, les participants ont opté pour la levée de la mesure de suspension des cours. C’est par un arrêté préfectoral pris en septembre dernier que les activités scolaires avaient été suspendues dans les écoles inondées. Cela fait donc plus d’un mois déjà que dure cette suspension, ce qui équivaut à la masse horaire de plus de 72 cours, selon un enseignant du primaire. A l’en croire, tous les congés restants ne suffiront pas à rattraper le temps perdu. Il y a donc lieu d’agir pour parer au plus pressé.
« Nous sommes en train de prendre des dispositions pour lever cette mesure de suspension», confie le secrétaire général du département à la fin des travaux de la session.
Arnaud Agon ajoute qu’ils envisagent, par ailleurs, une stratégie devant permettre aux enfants de rattraper, d’une manière ou d’une autre, le temps perdu à la maison. Et en termes de stratégie, le Mono compte solliciter le réaménagement du calendrier des examens nationaux, outre la possibilité de réaménager le calendrier des cours au niveau du département, avec l’aval des autorités ministérielles. « Nous sommes en train de vouloir leur suggérer de tenir compte de ce phénomène que nous avons vécu dans les deux départements, le Mono et le Couffo, et dans d’autres départements du pays, par rapport à la fixation des dates des différents examens nationaux», confirme Arnaud Agon.

LIRE AUSSI:  Pour son premier conseil confédéral de la nouvelle année: La Cgtb adopte son budget et son programme d’activités 2017

La sécurité

Au nombre des autres préoccupations soumises à la session, figure la question de sécurité des personnes et des biens en cette période de fin d’année. Le directeur départemental adjoint de la Police républicaine, Constant Badet, n’a pas manqué d’appeler les populations à redoubler de vigilance et à collaborer avec ses unités afin de mettre hors d’état de nuire tout individu suspect. A l’en croire, une vigilance accrue permettra de limiter les atteintes aux personnes et aux biens, les accidents de la circulation ainsi que la pollution sonore, l’usage des pétards et l’insécurité alimentaire caractérisée par les produits impropres à la consommation qui envahissent les marchés. Privilégiant la sensibilisation dans le dispositif sécuritaire du département, Constant Badet a entrepris depuis peu d’organiser des échanges avec les usagers des marchés et établissements scolaires du secondaire.