Système national d’intégrité du Bénin: Les acteurs appellent à la dynamisation du dispositif institutionnel

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Système national d’intégrité du Bénin: Les acteurs appellent à la dynamisation du dispositif institutionnel


Le rapport provisoire de la mission de suivi de la mise en œuvre des plans d’action sectoriels du Système national d’intégrité du Bénin a été validé, jeudi 19 décembre dernier à Cotonou, à la faveur d’un atelier. A l’occasion, des acteurs impliqués ont appelé à la dynamisation du dispositif institutionnel de conduite dudit plan.

LIRE AUSSI:  Incendie à Djakotomey: L’essence « kpayo » tue cinq personnes

  

T

rois ans après l’évaluation du Système national d’intégrité du Bénin et à un an de l’échéance fixée pour mettre en œuvre les réformes recommandées, il apparaît indispensable de mesurer les progrès accomplis afin d’identifier les acquis à capitaliser et opérer les ajustements nécessaires dans le but d’asseoir progressivement la culture de la lutte contre l’impunité à tous les niveaux. La mission de suivi de la mise en œuvre des 33 plans d’action sectoriels du Système national d’intégrité (Sni) s’inscrit à bien des égards dans cette démarche. L’atelier de validation du rapport provisoire qui en est issu tient à édifier toutes les parties prenantes, étatiques ou non sur les données relatives au parcours et aux perspectives découlant, après deux ans de mise en œuvre, du plan d’action 2018-2020.

A l’ouverture des travaux de l’atelier de validation du rapport provisoire, Samuel Kaninda, conseiller régional Afrique de Transparency international, a souligné l’intérêt à faire le suivi de la mise en œuvre des plans sectoriels du Sni. Ceci afin de relever les défis et acquis du dispositif et mettre en exergue les faiblesses. Des faiblesses qui pourraient compromettre la mise en œuvre efficiente dudit système. Il en appelle à l’esprit d’ouverture des participants à l’atelier pour des échanges pertinents. Sur les acquis, il n’occultera pas les actions du gouvernement pour renforcer les organes de lutte contre la corruption et l’impunité. Au nombre de celles-ci, il citera la création de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) ainsi que l’amélioration du système répressif de la corruption par l’appui à certaines réformes précises.

LIRE AUSSI:  Jean-Roger Ahoyo: Un explorateur sans fin

 

Engagement des autorités

 

Pour Alessandro Tedesco, chargé de programme à la Délégation de l’Union européenne, s’il y a une leçon à ressortir du rapport de suivi à présenter aux différentes parties prenantes présentes à l’atelier de validation, c’est de noter que l’appropriation du Sni et les performances réalisées dans la mise en œuvre des actions dépendent du niveau de portage politique au niveau des responsables des structures de mise en œuvre. Ceci sous-entend qu’au niveau des structures ayant enregistré de bonnes performances, un engagement certain des autorités ministérielles ou administratives est à relever. En revanche, les résultats sont mitigés dans les structures où cet engagement est moindre.

Un bilan qui appelle, à son avis, à un engagement renouvelé pour le Sni et invite à la dynamisation du dispositif institutionnel de mise en œuvre du plan d’action à travers la transmission par les points focaux des rapports à bonne date, le respect des échéances de réunions et la publication périodique des rapports consolidés de mise en œuvre du plan d’action. L’Union européenne, en soutenant le Programme d’appui à la lutte contre l’impunité et au renforcement de l’Etat de droit en République du Bénin (Palired), a-t-il précisé, a manifesté son soutien aux efforts des autorités béninoises dans la lutte contre la corruption. Il salue toutes les autres initiatives déployées pour prévenir la corruption au sein de l’administration et dans la gestion des finances publiques.

LIRE AUSSI:  Hadj 2020: De nouvelles dispositions envisagées

Facinou Zisson, inspecteur général des Finances au ministère de l’Economie et des Finances, a invité à revisiter les plans d’action sectoriels du Sni pour améliorer son profil afin que le rendez-vous de 2020 ne soit pas raté n