Tabaski 2018: Exhortations à la paix à Lokossa

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tabaski 2018: Exhortations à la paix à Lokossa


L’Aïd el-Kebir ou l’Aïd el-Adha ou encore la Tabaski est la plus grande fête de l’islam. La ferveur notée souvent à cette occasion était encore au rendez-vous hier à Lokossa où la célébration a été marquée par deux grandes séances de prédication et de prières adressées à Allah. Lesquelles séances ont pris fin par des immolations de béliers, un rituel sacrificiel qui aurait le sens de soumission à Allah.

Au cours de la prédication axée sur le texte coranique « Ou Touba Aïd el-Kebir », les imams ont exhorté les fidèles à poursuivre les bonnes œuvres. Dans les prières, les musulmans implorent Allah de déverser ses bénédictions sur tout le Bénin en général, et sur la communauté à l’honneur en particulier. « Glorifiant Allah de nous avoir permis de sacrifier à ce devoir religieux, nous avons prié pour le pays, le chef de l’Etat et surtout pour la paix », a confié El hadj Abdoulaye Tohir, imam de la mosquée centrale de Lokossa. Il a dirigé hier à la place Idi, située à l’entrée de Lokossa, la toute première séance de culte à laquelle ont pris part les fidèles de la ville.
C’est presqu’à la fin de ce culte que la seconde grande séance de prières a mobilisé notamment des fidèles de la communauté de Zongo à la place Idi de ce quartier au cœur de la ville. A leur tête, il y avait le chef de la communauté des musulmans de Zongo, Abdou Nouhou alias Babavi. Cette séance de prières a été également rehaussée par la présence d’une délégation de la Conférence administrative départementale (Cad) conduite par le secrétaire général de la préfecture, Arnaud Agon. Ce dernier s’est félicité d’avoir assisté à cette manifestation. « Je suis heureux de me retrouver avec nos compatriotes musulmans qui célèbrent la Tabaski. Ensemble, nous avons prié pour la paix sur le pays, pour le gouvernement et le chef de l’Etat », a confié le secrétaire général de la préfecture à la fin du culte.
Du retour de la place Idi de Zongo, Babavi et son cortège de dignitaires religieux sont montés sur des chevaux. Ce fut tout un spectacle pour les curieux qui admiraient ce moyen de transport utilisé, depuis peu, pendant les grands événements à Lokossa, par le cortège du chef religieux, Abdou Nouhou?

LIRE AUSSI:  Session criminelle au Tpi de Lokossa:70 accusés à fixer sur leur sort dans 40 dossiers