Table ronde sur l’accès universel aux Tics: Vers des services haut débit abordables

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Table ronde sur l’accès universel aux Tics: Vers des services haut débit abordables


Sous la tutelle du ministère du Numérique et de la Digitalisation, l’Agence béninoise du service universel des communications électroniques et de la poste (Absu-cep), a organisé, hier jeudi 23 janvier, un séminaire sur l’accès universel, abordable et à haut débit aux services de communications électroniques et postaux.

LIRE AUSSI:  Préparatifs des législatives d’avril 2015:La CENA forme les formateurs des agents électoraux

Evaluer les politiques publiques mises en œuvre depuis 2016 dans le domaine de l’accès aux communications électroniques et aux services postaux, apprécier l’opportunité et la pertinence de celles à mettre en œuvre dans les prochains mois, faire des recommandations pour améliorer les stratégies et mettre en place une coalition d’acteurs de tous les secteurs concernés. C’est pour satisfaire ces attentes, que divers acteurs du secteur numérique et des réseaux nationaux et internationaux intervenant dans le domaine ont fédéré leurs énergies pour réfléchir dans le cadre d’un séminaire hier.
Il s’agit pour les participants de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des nouvelles politiques allant dans le sens de l’accessibilité à haut débit et à bas coût, en impliquant les organismes publics, les entreprises et les organisations non gouvernementales dans une approche interdisciplinaire… «Cette étude permettra de doter le Bénin d’une politique nationale d’accès universel et d’un plan d’actions qui l’accompagne», a précisé Émile Kougbadji, directeur général de l’Agence béninoise du service universel des communications électroniques et de la poste (Absu-cep). Il rappelle que le gouvernement entend utiliser les nouvelles technologies comme un catalyseur dans le processus de développement et pour l’augmentation de la croissance d’ici 2021. Il est notamment question de faire du Bénin une plateforme numérique sous-régionale. La concrétisation de cette vision s’évaluera, entre autres, à travers les attentes suivantes : le haut débit à 60 % et 80 % de pénétration Internet; 90 mille emplois directs créés dans le secteur ; le Bénin occupe la première place en Afrique de l’Ouest et est dans le Top 100 au classement mondial. Au regard de l’importance de ces attentes et de la présente table ronde, Serge Adjovi, directeur général de l’Agence pour le développement du numérique et Sonia Georges, directrice générale de l’Alliance pour un internet abordable, ont respectivement invité l’assistance à des travaux sérieux. Ils ont exprimé le souhait que les réflexions de ces assises placées sous le thème : «Politique d’accès universel au Bénin: Vers des services haut debit abordables», aboutissent à des recommandations justes pour aider à la prise de décisions. C’est ce que va réitérer Michel Dossou, Conseiller technique au numérique et à la digitalisation de la ministre, avant de lancer les travaux.

LIRE AUSSI:  Conférence internationale sur les océans à New York : Le Bénin prépare son document de stratégie nationale