Tendances climatiques au Bénin : Les prévisions du prochain trimestre

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tendances climatiques au Bénin : Les prévisions du prochain trimestre

Contrôle de l’action gouvernementale au ParlementMétéo Bénin annonce des risques d’inondations dans l’Alibori, le Mono et le Couffo

C’est bientôt la période sensible de débordement des bassins. A travers le bulletin climatique de juin 2022, Météo Bénin fait déjà des projections sur les trois prochains mois. Les perspectives indiquent que «les régions du sud et du centre seront moins humides ». Par contre, « celles du nord seront plus humides » en termes de hauteur de pluie. Quant à la température moyenne, elle sera nettement un peu plus élevée dans les régions du sud et du centre du pays et inférieure à la normale dans les régions du nord du pays. « Comme impacts, nous assisterons à des épisodes pluvio-orageux accompagnés de vents violents dans les régions septentrionales du pays. De risques d’inondations dans les départements de l’Alibori, du Mono et du Couffo, des poches de sécheresses dans les localités du centre et du sud restent à craindre », a annoncé le bulletin climatique de Météo Bénin. Cette tendance est à suivre de près, surtout que très souvent les premières inondations commencent à être signalées début août. En 2021, le seuil d’alerte est passé à l’orange dans la basse vallée de l’Ouémé autour du 15 août 2021. Les relevés indiquaient à l’époque plus de 8 m à Zangnanado et plus de 6 m à Bonou. C’est aussi vers la fin de ce même mois que le bassin du Niger est suivi de près.

LIRE AUSSI:  Transparence budgétaire: Le Bénin meilleur exemple en Afrique (Des progrès significatifs notés)

Point de juin 2022

Avant les perspectives, le bulletin renseigne sur les phénomènes climatiques enregistrés en juin 2022. La température moyenne pour ce mois à l’échelle nationale a oscillé entre 25 à 31◦C. Les valeurs les plus basses ont été enregistrées dans la Donga (Copargo). Par contre, la forte valeur est enregistrée dans l’Alibori. Ce département a connu le mois de juin le plus chaud. En ce qui concerne les précipitations, elles ont connu un léger excédent dans toutes les localités du sud du pays. «Les cumuls pluviométriques mensuels enregistrés ont varié de 220 mm (Mono) à 420 mm (Ouémé) avec des maxima journaliers dépassant 60 mm. Le nombre de jours de pluie a varié de 13 jours à 20 jours », dévoile le bulletin. Comparativement à la normale, en juin 2022, les cumuls sont excédentaires dans toutes les localités du centre du pays, avec des quantités de pluie qui oscillent entre 200 et 400 mm. Juin a été aussi excédentaire au nord du pays. « La précocité de la saison au nord du pays associée à l’installation de la mousson a permis à cette région d’enregistrer une quantité importante des précipitations. Cette quantité pluviométrique a varié de 160 mm (Borgou) à 340 mm (Atacora). Le nombre de jours de pluie a oscillé entre 10 et 20 jours », renseigne Météo Bénin. Juin aura été aussi le mois qui a connu l’effondrement d’un pont à Goungoun (Malanville) du fait des fortes précipitations.