Tentative de vol aggravé, vol aggravé et association de malfaiteurs: Douze accusés condamnés à diverses peines

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tentative de vol aggravé, vol aggravé et association de malfaiteurs: Douze accusés condamnés à diverses peines


Dans le box des accusés du septième dossier au rôle de la session criminelle qui se tient au Tribunal de première instance d’Abomey-Calavi, on retrouve des hommes en treillis, des artisans, des employés et des truands. Ils sont quinze et sont poursuivis pour tentative de vol aggravé, vol aggravé et association de malfaiteurs. Des quinze accusés, quatorze ont comparu ; le seul absent n’étant plus en vie. Au terme de l’audience, douze personnes ont été reconnues coupables des faits diversement mis à leur charge et deux ont été acquittés.

LIRE AUSSI:  Gestion des risques liés au changement climatique: Les plateformes s’activent dans le Couffo et le Mono


Jeudi 30 juillet dernier, c’est une affaire de tentative de vol aggravé, de vol aggravé et d’association de malfaiteurs qui a tenu en haleine, pendant deux jours, le tribunal d’Abomey-Calavi statuant en matière criminelle. Quinze personnes ont été poursuivies. La bande est composée de diverses catégories socioprofessionnelles. Parmi les accusés se trouvaient des artisans, des cuisiniers, des secrétaires, des caissiers, un éleveur, un conducteur de taxi-moto et même des hommes en treillis. C’est une association d’individus spécialisés en vol et familiers aux armes à feu. Interpellés et arrêtés à l’occasion d’un coup manqué, tous les accusés étaient en détention depuis 2017. Dans leurs rangs, une personne est entre-temps passée de vie à trépas. C’est donc quatorze accusés qui ont comparu jeudi dernier.

Après une longue instruction de plus de 16 heures d’horloge, le tribunal a délibéré le lendemain, soit le vendredi 31 juillet. A la barre, chaque accusé, assisté de son avocat, a été invité à répondre à plusieurs questions aux fins de permettre au tribunal de percevoir le déroulement des faits et le degré d’implication de chaque membre de la bande.
Prenant ses réquisitions, le ministère public, après avoir donné la définition de chacune des infractions et les peines prévues par la loi, a établi les faits à l’égard de chaque accusé puis demandé au tribunal de punir chacun d’eux en conséquence.
Dans leurs plaidoiries, certains avocats des accusés ont plaidé pour la relaxe pure et simple de leurs clients en l’absence de preuve matérielle. D’autres vont demander au tribunal de faire la part des choses dans le degré d’implication et de délibérer au regard des faits retenus à la charge de chaque accusé.
Au terme de la délibération, deux accusés dont un militaire ont été acquittés au bénéfice du doute pour les faits de vol à main armée et d’association de malfaiteurs. Sept autres accusés dont un ancien militaire ont écopé chacun de quinze ans de réclusion criminelle pour avoir été déclarés coupables, les uns pour les faits de vol à main armée et les autres d’association de malfaiteurs. Cinq accusés dont un agent du groupement des sapeurs-pompiers ont écopé chacun de cinq ans de réclusion criminelle pour s’être rendus coupables des faits de vol de chèque et de complicité de tentative de vol à main armée. Puisque la quinzième personne n’est plus de ce monde, l’action publique est éteinte à son égard.

LIRE AUSSI:  Lokossa: Cinq présumés cybercriminels interpelés

Pris en flagrant délit !

Selon les faits décrits, les sieurs Moussa Démo Idrissou, Seibou Démo Idrissou, Roméo Mévoéchan et Romain Bokini ont été interpellés, samedi 24 mai 2017 à Cotonou, alors qu’ils se trouvaient à bord d’une voiture. Les fouilles effectuées sur la voiture par les agents de sécurité ont permis de découvrir deux pistolets de fabrication artisanale, des armes blanches ainsi que des amulettes. En réponse à la question de connaître leur destination, les intéressés, après pression, ont avoué être sur le point de se rendre à Calavi pour y commettre un vol. Romain Bokini dit avoir été invité par Roméo Mévoéchan, son beau-frère. Comme lui, chacun a révélé comment, et par qui, il a été contacté pour prendre part à ce projet de vol. D’après les propos des uns et des autres, leur cible serait le propriétaire d’une buvette. Le petit groupe intercepté va préciser d’une part que c’est le cuisinier de la future victime qui a donné à la bande l’information selon laquelle, il y avait sur les lieux, une somme comprise entre vingt millions et vingt-cinq millions francs CFA et que certains éléments de la bande sont d’ailleurs sur le terrain. Les investigations menées suite à ces déclarations ont abouti à l’arrestation de toute la clique. Interpellés puis inculpés des faits d’association de malfaiteurs, de tentative de vol et de vol qualifié, tous ont reconnu les faits à l’enquête préliminaire et à l’interrogatoire de première comparution, avant de les nier à l’interrogatoire au fond.

LIRE AUSSI:  Riposte contre le Covid-19 dans les marchés: Le ProSEHA de la GIZ appuie des communes de l’Atacora-Donga

Composition du tribunal

Président : Ferdinand Dégbélo
Assesseurs :

Batamoussi Essowe,
Lucien Djimenou,
Serge Hounnouvi,
Yélinest Ahouéya.

Ministère public : Aubert Kodjo.