Têtes d’affiches en 2020:Le top cinq des enfants

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Têtes d’affiches en 2020:Le top cinq des enfants


Fifa la Lune : De son vrai nom Maéva Fifa Agbizounnon, la petite voix de la musique béninoise a été très présente sur la scène musicale en 2020. Ardente défenseuse des droits des enfants, elle milite au sein de l’Association nationale des conseils des enfants du Bénin. Enfant conseillère à la mairie d’Abomey-Calavi, elle a posé sa voix en featuring avec Zeynab Habib pour appuyer la riposte au coronavirus au Bénin.

Le morceau informe sur la maladie et fait référence aux gestes barrières pour l’éviter, en s’appuyant sur les images. Il s’agit du premier chef-d’œuvre écrit et exécuté par un enfant béninois depuis le début de la crise sanitaire mondiale. Intitulé « Covid-19, il n’a pas d’ami », le morceau est soutenu par l’Unicef et le ministère de la Santé et indique que le virus n’a pas de frontières, ni de préférence de race.
Fifa la Lune n’est pas une inconnue dans l’univers musical au Bénin. La jeune artiste de 8 ans, écolière en classe de CE2 fait parler d’elle à travers ses compositions et prises de position en faveur des droits des enfants. Elle se révèle de plus en plus au public à travers ses prestations dans le cadre des journées dédiées à l’enfant.. Ses chansons prônent le respect des droits de l’enfant, la sagesse et la joie.

LIRE AUSSI:  Congrès régional des experts-comptables de l’Uemoa: Bamako accueillera la 4e édition autour de la fiscalité

Eudine Kpatcha : Jeune élève en classe de 1re, Eudine Kpatcha refuse de se contenter du peu lorsqu’il s’agit des droits des enfants. Son esprit critique l’amène à prendre régulièrement position contre les pouvoirs publics.
« L’Etat et les Ong s’efforcent de protéger les enfants, mais jusqu’à présent, je ne suis pas satisfaite des résultats. Avec un peu plus d’effort, notre pays y parviendra », a-t-elle indiqué sur la chaine de télévision Canal 3 à l’occasion des trente ans de la Convention relative aux droits de l’enfant (Cde) au Bénin, le 23 décembre 2020.
Selon elle, le droit des enfants à la santé, à l’éducation, à la protection, au suivi, à la liberté d’expression, à la non-discrimination est non négociable. Elle projette de rédiger dans un langage accessible aux enfants le texte sur la Cde, afin de mieux leur faire comprendre son contenu pour mieux revendiquer leurs droits.

Eliel Triomphe Godogoé : Il a été le premier au plan national au Certificat d’études primaires (Cep). Chrétien fervent, il confie avoir travaillé d’arrache-pied tout au long de l’année pour arriver à ce résultat. Comme s’il avait reçu plus tôt le message de son premier rang du ciel, il avait presque parié avec ses géniteurs là-dessus, convaincu de ses potentialités et de sa foi inébranlable en Dieu, avec la ferme promesse de leur ramener le flambeau national. Chose faite. Eliel Triomphe Godogoé a tenu sa promesse à la grande satisfaction de ses parents, son maître, son établissement et ses amis.

LIRE AUSSI:  T-Mobile : 7,8 millions d’informations sur les comptes volées

Patrick Junior Gbèdossou Hounkpè: Il fait la fierté de son établissement, de ses parents et amis et surtout de tout le Bénin. Le chef de l’Etat n’a pas hésité à le recevoir au lendemain de la proclamation des résultats pour lui témoigner de vive voix ses félicitations et celles de la nation.
Le premier du Bénin au Bac 2020 n’a de challenge que le travail bien fait. En dépit des lauriers qu’il a reçus, le jeune adolescent de 16 ans a fondu en larmes devant sa moyenne de 10/20 en Svt.
Sa performance au Bac est le fruit de plusieurs années de travail. Les témoignages renseignent que le jeune élève du Collège catholique St Pierre Claver de Lokossa est un ‘’petit’’ qui aime les défis. Et il en a donné la preuve au Baccalauréat, session de juillet 2020 en surclassant tous les autres candidats. Bon vent à Patrick Hounkpè !

Guilèda Shafeekath Ashanti : La présidente de l’Association nationale des conseils d’enfants du Bénin (Anaceb) a beaucoup œuvré en 2020 pour faire la fierté du pays. Son bilan de l’année révèle de nombreux acquis au profit de ses pairs.
Elève en classe de Seconde C au Ceg St Augustin de Natitingou, la jeune enfant âgée de 13 ans a conduit, dès les premières heures de l’avènement de la Covid-19 au Bénin, un plaidoyer à l’endroit du chef de l’Etat, Patrice Talon pour la protection des enfants contre la maladie. De nombreuses campagnes de sensibilisation des enfants aux mesures barrières ont suivi.

LIRE AUSSI:  Dossier Cnss/Bibe: Cinq ans de prison confirmés pour Mètongnon et consorts

A son actif pour le compte de l’année écoulée, on peut également retenir le lancement du projet Participation des enfants et protection des droits des enfants (Pepde) en partenariat avec Sos village d’enfants, ainsi que l’organisation de concours sur la Convention des droits de l’enfant (Cde) et la participation de l’Anaceb au programme parascolaire depuis les Etats-Unis pour former les citoyens de 2030.
Pour 2021, Guilèda Shafeekath Ashanti envisage, entre autres, l’installation des conseils communaux d’enfants dans le reste des communes du Bénin, l’organisation du Forum national des maires enfants du Bénin et le renforcement de la citoyenneté dans les établissements scolaires.