Tirage au sort de la Coupe Ufoa B des dames: Les Ecureuils fixés sur leur sort demain mardi

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tirage au sort de la Coupe Ufoa B des dames: Les Ecureuils fixés sur leur sort demain mardi


Le siège de la Fédération ivoirienne de football (Fif) servira de cadre demain, mardi 9 janvier à Abidjan, à la cérémonie du tirage au sort de la Coupe de l’Ufoa B des dames prévue en février. A l’occasion, la sélection nationale des Ecureuils dames sera fixée sur ses adversaires au cours de la compétition prévue en février prochain dans la capitale économique ivoirienne.

LIRE AUSSI:  Passation de charges à la direction générale de la Soneb: Les nouveaux défis qui s’imposent

La sélection nationale de football féminin aura, comme ses homologues des pays de l’Union des fédérations ouest-africaines (Ufoa), ses regards tournés vers Abidjan demain, mardi 9 janvier. C’est à l’occasion du tirage au sort de la Coupe de l’Ufoa des dames au niveau du football.
Après les hommes au Ghana, ce sont les dames qui s’apprêtent à entrer en compétition à Abidjan au mois de février prochain. Outre le Bénin, il y aura le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Togo. Ils seront répartis en deux poules de quatre. Ce sera, en tenant compte de leur positionnement dans le dernier classement Fifa-Coca-cola.
En effet, la Côte d’Ivoire, pays hôte, sera à la tête de la poule A et le Nigeria, de la poule B. Le Ghana et le Sénégal sont dans le chapeau 1, le Burkina Faso et le Bénin, le chapeau 2 et le Niger et le Togo, le chapeau 3.
Les meilleures joueuses du Bénin présélectionnées au cours du mini-championnat féminin de football ont été regroupées depuis samedi 6 janvier dernier au Centre d’excellence Issa Hayatou de Missérété. Elles ont commencé les séances d’entraînement hier, dimanche 7 janvier. Seules, les 20 meilleures parmi elles seront retenues pour l’expédition ivoirienne?

LIRE AUSSI:  A propos de la dette du Bénin et de sa gestion: « Bien gérée, la dette est un puissant facteur de développement », dixit Romuald Wadagni