Toilettage des textes régissant les professionnels des médias : Le Syntrap Bénin dénonce une exclusion

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Toilettage des textes régissant les professionnels des médias : Le Syntrap Bénin dénonce une exclusion

Toilettage des textes régissant les professionnels des médias Le Syntrap Bénin dénonce une exclusionLe Syntrap Bénin affiche son désir d’être représenté dans le comité de validation des textes

Le Syndicat national des travailleurs de l’audiovisuel public du Bénin (Syntrap Bénin) dénonce son exclusion dans le toilettage des textes qu’effectue actuellement l’Assemblée spéciale des faîtières des professionnels des médias. Au cours d’une conférence de presse, hier mardi 24 mai, ce syndicat exige que le tir soit corrigé.

LIRE AUSSI:  Troisième session du Groupe de travail sur la finance digitale: Enjeux et perspectives dans le secteur agricole en débat


Depuis le 3 mai dernier, l’Assemblée spéciale des faîtières des professionnels des médias procède au toilettage des textes régissant le fonctionnement des organes de gestion des médias du Bénin. Mais à trois jours de la validation desdits textes, les travailleurs de l’audiovisuel public n’ont toujours pas été consultés.
A travers leur porte-parole, ils dénoncent cette exclusion et sollicitent le report pur et simple de l’atelier devant conduire à la validation desdits textes. « Nous, du public encore spécifiquement de l’Ortb, ne nous sentons pas concernés parce qu’on n’a pas été pris en compte», a dénoncé le porte-parole du Syntrap Bénin, notant que la place attribuée à l’Ortb au sein du Cnpa est occupée par un ancien directeur général qui a déjà fait valoir ses droits à la retraite et donc ne peut plus parler en leur nom. Il demande alors que justice soit faite et que les travailleurs de l’audiovisuel soient aussi associés aux travaux en cours. « Ça ne peut pas se faire sans nous. Je répète, ça ne peut pas se faire sans nous… Sans nous, il n’y a rien et il n’y aura rien », martèle-t-il.
Relevant que le rapport déposé pour validation mentionne un certain nombre de personnalités écoutées, il fait savoir que personne à l’Ortb n’a été pris en compte. «Je me demande si nous voulons faire désormais la démocratie de la minorité parce que lorsque vous prenez la catégorie de l’audiovisuel, nous faisons au moins les deux tiers. Par conséquent, nous tenons à ce qu’on nous prenne en compte», a-t-il insisté. Tout en restant ouvert au dialogue, le Syntrap Bénin réaffirme sa détermination à être représenté dans le comité de validation des textes. Mais, note-t-il, ils n’iront pas à cet atelier dans la précipitation. « On ne va pas venir nous déposer un rapport à quelques jours de la validation. Nous demandons que l’assemblée échange avec nous et qu’on nous donne le nombre de places que nous méritons », lance-t-il.
Invité à la conférence de presse, Olivier Houessou, secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’Office national d’imprimerie et de presse (Syntra-Onip), a apporté son soutien indéfectible au Syntrap Bénin.

LIRE AUSSI:  Can 2019: Les favoris tiennent leur rang