Tournée dans les communes du pays: Le projet Asphaltage fortement réclamé par les communes de l’Atacora

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée dans les communes du pays: Le projet Asphaltage fortement réclamé par les communes de l’Atacora


De Kérou à Kouandé en passant par Natitingou, Matéri, Cobly ou Boukoumbé, tous les maires rêvent de voir leurs communes bénéficier du projet Asphaltage. Dans chacune des communes du département de l’Atacora, ce projet a été demandé au président de la République. Certains maires ont cité en exemple le cas des communes du Grand Nokoué, les villes d’Abomey, de Bohicon… qui bénéficient depuis quelques mois, à la faveur de la mise en œuvre du projet Asphaltage, d’une mobilité fluide. Cotonou par exemple a « un visage totalement changé avec des rues modernes et l’éclairage public »,
estiment-ils. Si l’on parvient à en faire de même dans toutes les communes, le Bénin aura un autre visage, pensent les élus.
Sollicité un peu partout sur ce projet, le chef de l’Etat explique que le projet n’en est actuellement qu’à sa première phase. Tout ce qui est fait jusque-là aura une suite, promet-il. Des explications du président Patrice Talon, il faut retenir que, dans les mois à venir, ces voies qui relient les villes entre elles, permettant d’aller d’un arrondissement à un autre seront une réalité dans plusieurs autres communes. Une seconde phase se déploiera, promet le chef de l’Etat. « Il n’y a nulle commune, nul arrondissement, nulle région du pays où ce mot n’a un sens »,
explique-t-il, visiblement heureux de l’engouement autour du projet, d’une commune à une autre. « Nous savons que dans ce domaine, quelque chose change. Après une commune, ce sera le tour d’une autre », s’est-il engagé. Pour lui, c’est tout le Bénin qui est en chantier en ce qui concerne la route. Il attribue le succès de ce projet au travail colossal abattu par les membres du gouvernement. « Ils ont travaillé pour aujourd’hui et pour demain. Ils ont programmé dans le temps, ce qui se fera dans le futur parce qu’il est impossible de tout conduire à la fois », confie-t-il.

LIRE AUSSI:  Message sur l’état de la Nation face aux députés: Patrice Talon fier du Bénin qui renaît dans tous les secteurs