Tournée d’explication sur la cherté de la vie et les mesures gouvernementales : Appel à intensifier le contrôle des prix

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée d’explication sur la cherté de la vie et les mesures gouvernementales : Appel à intensifier le contrôle des prix

Tournée d’explication sur la cherté de la vie et les mesures gouvernementales : Appel à intensifier le contrôle des prixExercice de reddition de comptes diversement apprécié par les populations à Lokossa

La commune de Lokossa a été hier, jeudi 12 mai, le point de départ de la tournée gouvernementale dans les départements du Mono et du Couffo. Pour cette activité dédiée à la sensibilisation des populations aux mesures d’atténuation prises face à la cherté de la vie, les ministres Séverin Quenum, José Didier Tonato et Oswald Homéky étaient dans le rôle de porte-voix du gouvernement.

LIRE AUSSI:  Tournée d’explication sur la cherté de la vie et les mesures gouvernementales : Les fortes actions exposées aux populations de l’Atacora

Au nom du gouvernement, les ministres Séverin Quenum, José Didier Tonato et Oswald Homeky étaient, hier, face aux différentes couches sociales de Lokossa, réunies à l’hôtel de ville, dans le cadre de la tournée nationale initiée pour sensibiliser sue les mesures d’atténuation prises contre les effets de la cherté de la vie. Le trio ministériel en mission pour le compte des départements du Mono et du Couffo a tenu à dire, dès l’entame des échanges, combien le chef de l’Etat et son gouvernement sont sensibles à la dégradation des conditions de vie des populations induite par la flambée des prix des denrées alimentaires et autres depuis le déclenchement de la guerre russo-ukrainienne alors que la vie n’est déjà pas rose avec la pandémie de Covid-19. Mais au-delà de la volonté de manifester « sa solidarité et sa proximité » à ses citoyens par ces temps difficiles qui se compliquent par des attaques terroristes sur la côte du golfe de Guinée, le gouvernement s’acquitte d’un devoir de reddition de comptes sur les mesures sociales pour endiguer la crise ambiante. Ces mesures sont, entre autres, le renoncement à certaines redevances et des subventions diverses. Sans aller dans les détails, la délégation a évoqué notamment les actions pour booster la production agricole, soutenir les artisans, faciliter l’approvisionnement en produits pétroliers, en gaz domestique et en vue de protéger les consommateurs de pain par rapport à la pression des boulangers pour augmenter les prix. A cela, ils n’ont pas manqué d’ajouter la décision de revaloriser les salaires des fonctionnaires. Des efforts dont le gouvernement n’entend pas se contenter, a dit le ministre Séverin Quenum en charge de la Justice. Son collègue des Sports, Oswald Homéky, confie qu’ils entendent également écouter les suggestions devant aider à parfaire les actions et impacter au mieux les cibles. Sur ce, opérateurs économiques, ménagères, élus, artisans, conducteurs de taxi-moto et autres ont, à tour de rôle, donné leurs appréciations. Si pour certains le gouvernement doit maintenir le cap, pour d’autres il y a lieu de revoir les priorités. Pour d’autres encore, ce sont les maillons de la mise en œuvre des mesures prises qui sont à fouetter pour atteindre les résultats escomptés. Spécifiquement sur ce dernier volet, c’est la chaîne de contrôle des prix des denrées alimentaires et du ciment qui a été indexée. Au dire des dénonciateurs, les prix affichés dans les points de vente de ciment, par exemple, ne sont pas ce qui est pratiqué, en vérité, dans la ville de Lokossa. De façon globale, ils ont soutenu que c’est faute d’un bon système de contrôle des prix sur le terrain que les mesures gouvernementales n’impactent pas encore les populations de Lokossa. Sur l’abondante moisson de doléances, à tour de rôle, les ministres Quenum, Homéky et Tonato ont apporté quelques clarifications avant de clore la séance sur la promesse de rendre fidèlement compte au gouvernement. Relativement à la lutte contre les pratiques malveillantes des commerçants véreux, les ministres ont sollicité l’implication de tous pour une veille citoyenne, afin que les subventions accordées sur les produits profitent réellement aux consommateurs béninois. Cap fut mis ensuite sur Aplahoué, première étape de la tournée dans le département du Couffo où la commune de Djakotomey aussi a été sensibilisée dans la journée d’hier. A chacune de ces étapes, l’exercice a été le même et le discours des ministres est resté constant.

LIRE AUSSI:  Journée internationale du Volontariat: L’OBSVJ et le ministère des Sports célèbrent les volontaires