Tournée du chef de l’Etat dans les communes: Athiémé sollicite un programme spécial de valorisation des vestiges coloniaux

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée du chef de l’Etat dans les communes: Athiémé sollicite un programme spécial de valorisation des vestiges coloniaux


L’heure tardive n’a pas empêché le président Patrice Talon d’inaugurer sa tournée dans le département du Mono, mardi 24 novembre par la commune d’Athiémé. « La cité des bois blancs » était aux anges et en a profité pour demander un programme spécial de valorisation de ses vestiges.

LIRE AUSSI:  Alimentation en eau potable à Parakou et environs: Le projet de renforcement du système lancé au profit des populations

Près de cinq ans après son dernier passage dans la commune d’Athiémé, le président Patrice Talon a retrouvé « la cité des bois blancs» quelque peu triste. Pas de grands changements dans la ville, relève-t-il. D’ailleurs, il aurait voulu revoir plus tôt les populations de cette ville qui lui est bien chère. Mais rompu à la tâche, il n’en a pas eu le temps. Heureux, il l’était donc de retrouver cette ville tout comme ses habitants l’étaient, confiants qu’ils sont, que la dynamique en cours dans tout le pays n’épargnera pas leur localité. Ses besoins les plus pressants sont soumis au président Patrice Talon par le maire Saturnin Dansou.

Un centre de métiers, la réalisation de la route Adjaha-Athiémé, première voie d’entrée dans le Mono, un programme de renforcement des pistes rurales pour les maintenir praticables en toute saison, le développement du tourisme, … En somme, un programme spécial de valorisation, suggère le maire. Ce programme lui semble davantage important parce qu’il permettra de donner un coup de pouce au tourisme pour réhabiliter les vestiges de l’ancienne troisième ville du Dahomey.
« Ces cinq années passées ensemble donnent la preuve que ces problèmes sont à notre portée », fait observer en réponse à ces doléances, le président Patrice Talon. Même si les défis sont nombreux, le président de la République estime que « nous avons progressé ensemble », notamment en ce qui concerne les services de l’Etat aux citoyens. « tout ce que l’Etat fournit comme services s’est amélioré », indique-t-il. Dans le secteur de la santé,
1 600 agents seront recrutés et déployés dans les centres de santé d’ici là. A cela s’ajoute la construction d’un hôpital de référence pour réduire les évacuations sanitaires et prendre en charge les pathologies les plus graves, sur place.

LIRE AUSSI:  Le cordon sanitaire levé

Au niveau de l’enseignement, en dépit de l’absence des grèves du fait de l’amélioration des rapports entre le monde des travailleurs et l’Exécutif, il demeure un important déficit d’enseignants plus généralement dans les matières scientifiques.
Les doléances des femmes à propos des microcrédits, les femmes d’Athiémé les portent aussi. Là encore, le chef de l’Etat s’est voulu rassurant. Il a reconnu que le microcrédit dans sa version ancienne avait été suspendu par le gouvernement parce qu’il ne servait que des partisans. Mais il a été revu et structuré par le gouvernement puis a repris de plus belle. Dans les jours à venir, l’équipe de pilotage du projet déjà déployé sur le territoire national sera à Athiémé pour s’entretenir avec les femmes de la localité.

Avec ce qui est prévu par le gouvernement, tout le monde sera servi sans discrimination, apaise-t-il. Il suffira, a expliqué le chef de l’Etat, de se rapprocher des Sdf pour remplir les formalités inhérentes. Pour Athiémé en tout cas, beaucoup de choses qui auraient pu être faites seront rattrapées sous peu, a promis le président Patrice Talon aux populations.

LIRE AUSSI:  Confirmation de la notation B+/stable par Standard & Poor’s: La preuve que l’économie béninoise se porte bien