Tournée du chef de l’Etat dans les communes du Bénin: Fin en apothéose à Cotonou

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée du chef de l’Etat dans les communes du Bénin: Fin en apothéose à Cotonou


Un mois jour pour jour après le démarrage de sa tournée de reddition de comptes dans les communes, le président Patrice Talon était face aux populations de la ville de
Cotonou. Ultime étape de ce périple qui l’a conduit dans une soixantaine de communes, le chef de l’Etat, à cette occasion, a rappelé les indicateurs qui font le « Bénin nouveau » et qui laissent entrevoir dans le pays, désormais en pleine transformation, que plus rien ne sera comme avant.

LIRE AUSSI:  Célébration du 1er août 2021: Un programme à minima

Cotonou à la rencontre du « grand bâtisseur ». La soixantième commune visitée par le président Patrice Talon dans le cadre de sa tournée nationale de reddition de comptes n’a pas lésiné sur les moyens pour lui offrir un accueil des plus inoubliables. Ils sont sortis par centaines, les Cotonois, individuellement ou en groupes organisés. Le palais des Congrès de Cotonou et ses alentours étaient bondés. Femmes des marchés, étudiants, jeunes, artisans, travailleurs de tous ordres, acteurs culturels, troupes de danse et de ballets, joueurs… Cotonou était en fête. La circonstance en valait la peine. La ville autrefois sans attrait passe pour devenir une belle cité. Pas un seul quartier n’est oublié dans la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement 2016-2021. L’un des plus grands héritages laissés à Cotonou par ce programme de développement sera d’ailleurs témoin de la « rencontre historique du samedi 12 décembre ». Il s’agit du boulevard de la Marina que la quasi-totalité des citoyens venus écouter le président Patrice Talon ont tous dû emprunter, ce qui en a rajouté sans doute à leur joie et fierté.
Autant de choses qui laissent deviner la joie affichée par Luc Sètondji Atrokpo, l’édile de la cité économique. Cotonou, au-delà d’être dans l’agenda de la tournée, est bien lotie dans le Pag à travers plusieurs réalisations inédites, exceptionnelles, marquantes et frappantes. Les projets dont elle a bénéficié sont si nombreux que le maire n’en détient pas la liste exhaustive. Mais il a tout de même évoqué la création de la Société de gestion des déchets, le projet de modernisation des vingt marchés dont neuf en cours d’achèvement, le boulevard de la Marina (5,16 km de bitume + 55 mètres de bretelles), la statue de l’amazone pour un nouveau visage touristique de Cotonou, le projet Asphaltage sur 266 kilomètres dont 66 km déjà réalisés avec pour avantage, une nette amélioration de la mobilité.

LIRE AUSSI:  Séjour du président Patrice Talon au pays de Paul Kagamé: Un accord de coopération multisectoriel signé avec le Rwanda

La ville a changé de visage

Luc Sètondji Atrokpo n’a pas oublié le contournement Nord de la ville, le projet de gestion des eaux fluviales de résilience urbaine, l’achèvement des travaux de densification des côtes avec de nouveaux épis, la lutte contre l’érosion côtière, des travaux mobilisateurs d’intérêt collectif, des projets hautement sociaux comme par exemple l’Arch, le renforcement de la disponibilité de l’énergie, l’aménagement de l’aéroport de Cadjèhoun, la création de milliers d’emplois pour la jeunesse…Au total, de merveilleuses réalisations, retient le maire. « Vous avez transformé Cotonou. La ville a changé de visage et rayonne de plus en plus », lance l’élu à l’endroit du président de la République qui, note-t-il, tout au long de son mandat, n’a cessé de faire montre d’amour, de générosité et de bienveillance envers la ville et ses habitants. S’il existe une preuve du formidable succès de la mise en œuvre du Pag, c’est encore et surtout Cotonou, reconnait son maire qui, au nom de ses administrés, s’est engagé à prendre soin de ces édifices qui font désormais le charme de la ville.
Maire de Cotonou, mais aussi président de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb), Luc Sètondji Atrokpo, au nom de tous les maires,dit sa gratitude au président Patrice Talon pour le rayonnement de l’administration locale ces cinq dernières années. La décentralisation axée sur le développement est devenue réalité et de nombreuses actions d’ampleur sont en cours dans les communes, note le président des maires. « Le Bénin refait son retard pour le développement… Votre mandat change le Bénin. Cotonou vous prie de continuer à rêver grand, de demeurer son partenaire privilégié pour sa rénovation urbaine, son embellissement, la solidarité, le mieux-être et le vivre ensemble de ses citoyens. Cotonou a encore besoin de vous». C’est par cette adresse au président de la République que le maire de Cotonou en finit avec ses propos.

LIRE AUSSI:  Autorité du Bassin du Niger (ABN): D’importants dossiers soumis aux ministres en attendant les chefs d’Etat

« Nous ne sommes pas condamnés à la pauvreté »

Comme il a eu à le faire dans les 59 communes sillonnées avant Cotonou, le président Patrice Talon a une fois de plus magnifié la « renaissance du pays ». Au-delà de l’émotion ressentie à travers l’accueil exceptionnel des habitants de la ville, le président de la République, plus optimiste que jamais, a invité ses compatriotes à croire en eux et au travail abattu par l’ensemble des Béninois depuis avril 2016. Le pays change et avec lui, tous ses habitants, s’est-il réjoui. Pour lui, chaque Béninois doit avoir dorénavant « l’ambition légitime de prouver que nous ne sommes pas condamnés à la pauvreté ». Cela n’a pas été facile, admet-il, mais le défi a été relevé. «C’était une épreuve d’honneur», reconnait le président Patrice Talon. Une épreuve passée avec succès par l’ensemble du pays et fort de cela, on ne devrait plus permettre à personne de ramener le pays loin des sentiers du développement. Sur les rails, le Bénin s’y trouve désormais. Le pays a donné un autre signal, inverser la tendance et montrer que le sort qui a été le sien depuis des lustres ne relève pas de la fatalité.« La construction d’une nation est une œuvre de longue haleine, qui traverse le temps et qui ne finit jamais », admet le chef de l’Etat. Fort heureusement, ces quatre dernières années, le pays est parvenu à réaliser une fois pour de bon des choses qui lui manquaient. « L’essentiel était de donner la preuve aux autres que nous pouvions satisfaire nos besoins du moment », soutient-il.
La route, l’eau l’électricité, les infrastructures routières, les marchés, les stades, l’amélioration des services de l’administration publique envers les citoyens… «Même si l’urgence pour nous est de donner satisfaction à ces besoins, nous avons fait l’essentiel. Le rythme auquel nous travaillons est impressionnant. Dans presque tous les domaines, nous avons donné à nous-mêmes et au monde entier la preuve que le Bénin est capable de faire face à ses besoins d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain et d’engager une dynamique», indique le président Patrice Talon. « Notre action ne sera durable que si le fruit donne la mesure de notre difficulté. J’ai la conviction que notre pays est déjà un autre pays, que plus rien ne nous effraie, que le Bénin en vérité est une grande nation… Nous avons tenu fermes sur les réformes et jour après jour… Le vrai bilan de notre action depuis quatre ans, c’est notre capacité à faire face à nos besoins de manière durable», dira aussi le chef de l’Etat. Sur l’ensemble de ses propos, le président Patrice Talon a magnifié le pays qui se construit avec la sueur et sur l’effort de chaque citoyen. Chaque Béninois, selon lui, se sent concerné par l’action publique et y contribue davantage. C’est là, retient-il, la meilleure réalisation du quinquennat.

LIRE AUSSI:  Célébration du 1er août 2021: Un programme à minima