Tournée du chef de l’Etat dans les communes: Parakou remercie le président Talon pour sa transformation

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée du chef de l’Etat dans les communes: Parakou remercie le président Talon pour sa transformation


La ville de Parakou a sorti le grand jeu pour recevoir le président de la République à l’occasion de sa tournée nationale, jeudi 12 novembre. Cavalerie royale, chants, danses, tambours, slogans… L’accueil était à la hauteur de la satisfaction des populations de la ville, face aux multiples réalisations du gouvernement qui ont changé le quotidien du parakois lambda.

LIRE AUSSI:  Coopération transfrontalière: Le Bénin et le Burkina Faso en quête d’une approche bénéfique

Le président Patrice Talon a été contraint à un arrêt à l’entrée de la ville de Parakou en cet après-midi du jeudi 12 novembre. Les populations de la cité des Koburu se sont mobilisées à la place Hubert Maga pour rendre au président de la République, un hommage mérité. Une foule immense chantant et dansant, avec une horde de cavaliers ont salué l’entrée dans la ville du président Patrice Talon.
Cette émotion à peine contenue, c’est le maire de la ville, Inoussa Zimé Chabi qui en donnera le contenu, quelques minutes plus tard à l’occasion de la séance de travail entre le président Patrice Talon et les populations de la localité. Si Parakou est autant en joie, c’est qu’elle est devenue une ville-clé pour le mandat présidentiel. Le 11 novembre 2016, soit quatre ans plus tôt, le chef de l’Etat était en visite à Parakou. Il avait alors pris l’engagement de changer non seulement le visage de la ville et les conditions de vie des populations, mais aussi d’agir avec son gouvernement pour la transformation du Bénin.

Cette visite est un retour à la source avec un élan de reddition de comptes. « Deux visites officielles pour une seule ville au cours du mandat alors qu’on a la discrétion dans la gouvernance » du chef de l’Etat, cela s’apparente bien plus à un honneur, salue le maire de Parakou. « L’espoir nourri par les Béninois n’a pas été déçu », ajoute-t-il. En plus de l’asphaltage des rues qui facilite la mobilité, la ville offre un visage reluisant avec les traversées en double voie et des rues secondaires qui n’avaient jamais rêvé de recevoir le bitume. En matière d’eau potable, Parakou a aussi bénéficié d’un grand projet. Autant que la pénibilité, les plaintes sur la couleur et la qualité de l’eau ont disparu. L’énergie électrique est plus présente que jamais et sa qualité et la continuité du service ont été améliorées.
Les réalisations dans la cité des Koburu, le maire Inoussa Zimé Chabi n’en finit pas de les citer. Il évoquera la construction des marchés comme une preuve supplémentaire de la volonté du chef de l’Etat d’insuffler le développement. Mais au-delà de sa seule ville, « c’est tout le pays qui est en chantier à maints égards », salue-t-il. La gouvernance Talon, ce sont aussi les réformes. Elles ont été opérées « les unes avec beaucoup de douleur, les autres avec un peu moins pour faire du Bénin un pays moderne », confesse ensuite le porte-parole des parakois. Désormais, les peines du citoyen dans la jouissance de ses droits élémentaires se sont estompées, reconnait aussi l’élu. Malgré cette liste non exhaustive de réalisations à l’actif du gouvernement, Parakou porte encore des doléances. Elle s’interroge sur son port sec, s’inquiète du sort de son aéroport et veut en savoir davantage sur la situation du Coteb. Par ailleurs, elle attend toujours du gouvernement un stade digne du nom, une salle de conférence moderne et souhaite qu’il soit accordé davantage une attention particulière au chômage des jeunes et à l’autonomisation des femmes. Le grand banditisme qui refait surface dans la ville mérite aussi, de l’avis du maire, une réponse pour assurer la quiétude des citoyens. A six mois de la fin du mandat, le bilan est fort élogieux, laisse entendre le maire de Parakou, repris par des ovations bien nourries de ses administrés.

LIRE AUSSI:  Transparence dans la gestion des finances publiques: Les efforts du Bénin reconnus

Notre pays n’est plus le même

Le président Patrice Talon dira que tout ce qui est fait dans la ville relève de son « serment avec le peuple de Parakou». Mais il est loin de s’en féliciter. « Quatre ans après, ce que nous avons pu faire ensemble durant ce mandat, ma visite n’a d’autre objet que de vous confesser nos insuffisances. Mon sentiment est que l’espoir que j’avais de faire le miracle en peu de temps, cet espoir est encore intact comme si nous n’avions pas fait grand-chose », explique le chef de l’Etat. L’autre raison de sa visite, révèle-t-il aux Parakois, c’est de les féliciter et les remercier pour avoir compris et soutenu les réformes du gouvernement. « Le mérite est à vous. Mon rôle a été de vous forcer la main et de vous obliger à donner le meilleur de nous-mêmes et à vaincre nos travers. Notre pays n’est plus le même. Il a commencé à changer »,
indique le président dans son adresse.
Le Bénin pays riche, cela est aussi possible. C’est un rêve auquel croit fermement le président Patrice Talon. « Dans chaque secteur d’activité, les choses ont commencé à bouger et je vous en félicite. Nous sommes capables de changer ce pays pour devenir riche… Un pays développé, cela se construit. Depuis quelques mois, nous avons compris que le développement est possible »,
expose-t-il. Pour lui, c’est un drame de constater que l’eau potable pouvait manquer au cœur de la deuxième ville du Bénin. Fort heureusement, cela a été corrigé grâce aux impôts payés par le contribuable.

LIRE AUSSI:  Reddition de comptes du chef de l’Etat à Lokossa : La lutte contre la dilapidation des ressources publiques magnifiée

« Je suis fier de ce que nous avons fait ensemble »

Pour le président Patrice Talon, aucun mérite ne lui revient particulièrement dans le nouveau visage du pays dont se réjouisent les populations du Nord au Sud.
« Je suis fier de ce que nous avons fait ensemble…
Je voudrais vous féliciter d’avoir effectivement serré la ceinture », se félicite-t-il. Même si les réformes entreprises ont été douloureuses, elles ont le mérite de faire profiter les ressources publiques au plus grand nombre de Béninois, soutient le chef de l’Etat. « Il est utile, bon et souhaitable que chacun puisse devenir riche, mais il est à imposer que chacun soit riche de ses mérites et de ce qu’il fait », conseille le président Patrice Talon. « Depuis cinq ans dans tous les domaines, nous faisons les efforts les plus incroyables. Les cinq années sont passées très vite… Le meilleur reste à venir et il sera visible dans les années à venir », enchaine-t-il. Pour lui, c’est l’avenir qui donnera la preuve que le Bénin a définitivement changé. « L’effort paye. Les difficultés quotidiennes sont du passé. Le Bénin a commencé à se bâtir et la dynamique ne peut plus s’arrêter. Les petits changements que nous observons nous en apporteront de plus grands dans les années à venir.

LIRE AUSSI:  Présidentielle 2021 : Le duo Talon-Talata définitivement élu

C’est irréversible quel que soit celui qui prendra la relève dans quelques mois », espère le chef de l’Etat.
A l’intervention du chef de l’Etat succéderont celles de représentants de jeunes, de femmes, et têtes couronnées de la localité. Tous reconnaitront que leur ville respire un air de prospérité. Pour ces intervenants, une telle dynamique ne peut être stoppée, peu importe les raisons. Ils ont aussi formulé des doléances relatives à l’accélération du rythme de la transformation en cours. Invocations et exhortations de Allah seront aussi faites en faveur du président Patrice Talon afin que, de la santé et du bien-être, il en dispose pour poursuivre son œuvre d’édification d’un Bénin plus beau et plus prospère. Il est à rappeler que plusieurs membres du gouvernement, le président du Conseil économique et social, des députés et bien d’autres personnalités ont pris part à cette séance de travail qui consacre la fin de la première journée de la tournée nationale du chef de l’Etat.