Tournée du chef de l’État dans les communes: Pourquoi l’argent ne circule plus…

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée du chef de l’État dans les communes: Pourquoi l’argent ne circule plus…


Dans chacune des communes visitées, le président Patrice Talon a expliqué aux populations «Pourquoi l’argent ne circule plus…». A ce propos, il a révélé aux populations que pendant des lustres, une poignée de gens, « des privilégiés de la République» se sont donné le plaisir de prendre indûment l’argent public et d’en disposer à leur guise. Même si ces montants faramineux dépensés çà et là servent des causes dans les familles, permettent de résoudre des problèmes de certains Béninois, cela ne saurait se poursuivre.

LIRE AUSSI:  Viabilisation du site des logements sociaux de Ouèdo : le Bénin obtient 10 milliards F Cfa

A Savè, Tchaourou, Parakou, Kalalé, Nikki, Bembèrèkè, Malanville, Banikoara, Kandi… Le chef de l’Etat a fait savoir que l’argent qui allait dans les poches de quelques individus sert désormais à bâtir le pays, construire les routes, les écoles, les centres de santé… Il sert à rendre l’eau potable disponible un peu partout, leur a-t-il précisé.
Le président Patrice Talon, dans un langage franc, a révélé aux populations avoir tout mis en œuvre pour fermer les vannes de la corruption et de la dilapidation des ressources publiques. « L’argent qui ne circule plus, c’est votre argent et il sert à construire le pays », soutient-il. Le sujet tient tellement à cœur au président Patrice Talon qu’il l’aborde à toutes les étapes de sa tournée. L’objectif, c’est de lever l’équivoque sur le sujet. A ce jour, soutient-il, il n’y a eu aucun abattement sur les salaires des fonctionnaires qui d’ailleurs sont tous payés et à temps. Dès lors, l’argent qui ne circule plus restera dans les caisses de l’Etat et servira à financer l’activité publique.
Dans un pays comme le Bénin qui ne dispose pas de ressources du sous-sol, le chef de l’Etat est formel sur le fait qu’il faille permettre à chaque citoyen de jouir des impôts qu’il paye. « Nous dépenserons notre argent commun à construire ce qui est nécessaire à notre développement », a réitéré le président Patrice Talon.
Josué F. M.

LIRE AUSSI:  Viabilisation du site des logements sociaux de Ouèdo : le Bénin obtient 10 milliards F Cfa