Tournée du ministre de la Communication et des TICs à Parakou: Etienne Cossi s’imprègne des difficultés des structures sous tutelle

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Tournée du ministre de la Communication et des TICs à Parakou: Etienne Cossi s’imprègne des difficultés des structures sous tutelle


En tournée nationale, le ministre en charge de la Communication, Etienne Cossi, était lundi 14 décembre à Parakou où il s’est imprégné du fonctionnement et des difficultés des médias et structures sous sa tutelle dans le Borgou-Alibori.

LIRE AUSSI:  Campagne électorale: Dernière ligne droite pour ratisser large dans le Mono

Des agents contractuels affectés à la direction départementale de l’Information et de la Communication du Borgou-Alibori sont sans salaire ni prime depuis février dernier, se désole leur porte-parole Sanders Kodjogbé. L’administration elle-même, logée dans les locaux de la Recette de la Poste de Dokparou à Parakou, fonctionne «sans budget ni dotation financière», selon Victorin Abaya, le directeur départemental. «Et tout ce temps durant, poursuit-il, les charges d’installation, de réparation, de maintenance auxquelles nous avons fait face, constituent des dettes.» Sur le plan matériel et logistique, le constat est aussi alarmant. Le moindre appareil photocopieur ne marche. La direction ne dispose ni de ligne téléphonique ni de poste téléviseur, encore moins de connexion Internet. Insuffisance de bureaux, matériel roulant quasi-inexistant, absence de dotation en carburant, sont également les difficultés auxquelles fait face le personnel de la direction départementale réduite à quatre chefs service et sept stagiaires.

Toutes ces préoccupations ont été portées à l’attention du ministre de la Communication, Etienne Cossi, qui a entamé une tournée nationale depuis deux semaines dans les structures sous tutelle. Victorin Abaya souligne que les autres structures dans le Borgou-Alibori connaissent également un difficile accès au réseau de téléphonie fixe et à l’Internet, un déficit et un coût élevé de l’énergie électrique, un manque de ressources humaines, financières et de matériel roulant. Aussi, les équipements sont-ils vétustes ou défaillants par endroits, comme au service régional de Bénin Télécoms à Parakou. Huit des quatorze communes du Borgou-Alibori ne sont pas couvertes par la connexion Internet, précise Victorin Abaya. De même, la couverture des réseaux téléphoniques et de la télévision nationale pose problème dans plusieurs communes, notamment à Karimama, Ségbana, rapporte le directeur départemental de la Communication. A Karimama où une radio locale est installée depuis plus de cinq ans, force est de constater qu’elle est inactive pour des raisons de fréquence. A Malanville, c’est l’installation d’une radio locale que réclament les autorités communales.
Les difficultés de fonctionnement des directions départementales s’expliquent par le fait qu’elles n’ont pas été prises en compte dans le budget 2015, explique le ministre Etienne Cossi. Il a pris l’engagement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour que les conditions de vie et de travail des agents s’améliorent dans un bref délai. Des motos, des fournitures de bureaux et autres matériels sont prévus dans le budget 2016, rassure Nasser Tchassama, directeur adjoint de la Prospective et de la Programmation du ministère.
Etienne Cossi saisit l’occasion pour adresser un satisfecit aux professionnels des médias pour la couverture des dernières élections et les exhorte à faire encore montre de rigueur et de professionnalisme lors de la présidentielle à venir ?

LIRE AUSSI:  Porto-Novo: Une messe pour célébrer les 76 ans d'anniversaire de Me Adrien Houngbédji