Tournée du président de la République dans les communes: Pobè se réjouit des réformes et réalisations

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: 1


Après les quatre départements du Nord, les Collines et le Zou, le Mono et le Couffo le président Patrice Talon a sillonné, hier mardi 1er décembre, dans le cadre de sa tournée nationale, trois communes du département du Plateau. La commune de Pobè en était la deuxième étape.

En recevant le président Patrice Talon et sa délégation dans le cadre de la tournée nationale de reddition de comptes dans les communes, Simon Dinan, maire de la commune de Pobè, s’est félicité d’avoir été un visionnaire. Il y a cinq ans, lorsqu’il vantait la candidature de l’homme de la Rupture, personne ne vendait cher sa peau. Le jeune homme d’alors avait été ignoré avec son offre politique. Cinq ans après, il en parle avec fierté, s’enorgueillit et se satisfait d’avoir contribué à l’avènement à la tête du pays de celui qu’il dépeint comme « le grand chirurgien dont le Bénin avait besoin ».
Simon Dinan dit se sentir à l’aise pour en parler d’autant plus que les actions à l’actif du président Patrice Talon sont variées et témoignent de sa carrure d’homme d’Etat très soucieux du développement. L’acte premier, c’est d’avoir redonné à Pobè un rôle majeur dans la cité en lui conférant le statut de chef-lieu du département du Plateau. « C’est un grand signal pour faire de Pobè une cité de développement participatif »,
souligne-t-il. Loin de toute autosatisfaction, il reconnait que sa localité ne sera plus jamais la même. L’acte deux des actions du quinquennat en cours a consisté à doter la commune de nombreuses infrastructures. La route Porto-Novo-Missérété-Pobè, la route intercommunale Pobè-Adja Ouèrè-Oinhi, le stade omnisports moderne, la construction d’une centrale solaire photovoltaïque, les cantines scolaires au profit de 57 écoles…
« Quand vous nous demandiez de serrer les ceintures, nous n’avions pas tous compris que c’était pour construire un Bénin de fierté », souligne le maire. Pour lui, les réformes et réalisations du gouvernement témoignent dans sa localité. L’implantation du pôle 6 de l’Agence territoriale pour le développement agricole (Atda), le recrutement en cours d’agents de santé, le projet Arch… « Il y a autant de motifs de vous dire merci même s’il reste à faire », apprécie Simon Dinan. Ce qui reste à faire, du moins en urgence dans la commune, c’est la relance et l’achèvement des travaux de l’hôpital de zone avec le recrutement d’au moins un chirurgien, l’intégration de la localité à la deuxième phase du projet Asphaltage pour régler les problèmes d’assainissement de la commune, la lutte contre l’érosion qui menace plusieurs quartiers, la construction d’une arène culturelle, l’érection de commissariats dans certains arrondissements, la fourniture de l’eau potable aux populations… Pobè attend aussi sa part de marchés modernes, souligne son maire qui souhaite qu’avec le chef de l’Etat, le rêve de la Société des ciments du Plateau devienne réalité. « Nous sommes pour la poursuite du Programme d’action du gouvernement (Pag) pour un Bénin plus beau, plus fort et plus prospère, indique-t-il.

Vaincre la fatalité

En réponse à ses propos, l’adresse du chef de l’Etat, ainsi qu’il le fait depuis le début de son périple, a expliqué que le manque d’eau, d’énergie, de routes ne sera plus une fatalité. « En cinq ans nous avons donné la preuve que nous pouvons relever ces défis en peu de temps », souligne le chef de l’Etat. « Nous devenons tout doucement un grand pays », apprécie-t-il.
« Ce qui a été fait est de notre mérite commun… Nous avons donné la preuve qu’enfin nous avons pris notre destin en main en construisant notre pays de manière plus durable », soutient le président de la République. Les réformes relatives à la pension des retraités, les améliorations dans la fourniture des services administratifs aux populations, les avancées dans les domaines de l’éducation, de la santé, d’accès à l’énergie électrique et solaire et bien d’autres sujets constituent la charpente des échanges que le président Patrice Talon a eus avec les populations de Pobè. Echanges qui se sont déroulés en présence du président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, de l’ancien président de l’institution, Idji Kolawolé, des ministres Jean Michel Abimbola, Salimane Karimou, Alain Orounla et d’autres personnalités, cadres et natifs de la localité.