Transparence de la gestion de la dette publique: Le Bénin en tête des pays éligible aux financements

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Transparence de la gestion de la dette publique: Le Bénin en tête des pays éligible aux financements


La Banque mondiale classe le Bénin au premier rang des 76 pays éligibles aux financements de l’Agence internationale de développement (Ida) pour la qualité et la transparence de sa gestion de la dette publique, respectueuse des standards internationaux en la matière. L’information a été rendue publique par le ministère de l’Economie et des Finances à travers un communiqué de presse en date du mardi 11 août 2020.

LIRE AUSSI:  Énergie électrique: 16,4 milliards de l’Itfc pour le fonctionnement de Maria Gléta 2

Le Bénin s’illustre une nouvelle fois sur la scène internationale par la transparence dont il fait montre dans la gestion de sa dette publique.
En effet, le pays est classé en tête des 76 Etats éligibles aux financements de l’Agence internationale de développement (Ida) par la Banque mondiale. Ceci, pour sa gestion de la dette publique, qui répond parfaitement aux standards internationaux en la matière. La nouvelle a été portée à la connaissance du public béninois, hier mardi, à travers un communiqué de presse du ministère de l’Economie et des Finances (Mef).
« Après l’obtention du prix de meilleur gestionnaire de la dette publique en 2019, le Bénin est une fois encore cité en exemple…», se félicite le Mef qui explique par la suite le processus ayant permis à la Banque mondiale de hisser le Bénin au sommet des 76 pays éligibles.
L’évaluation de la transparence de la gestion de la dette publique, actualisée sur une base semestrielle couvre trois grandes dimensions, à savoir, les pratiques de diffusion des statistiques sur la dette publique, la publication des principaux documents relatifs à la gestion de la dette et l’identification des risques budgétaires découlant des passifs contingents. Ces trois dimensions se déclinent en neuf indicateurs que sont, l’accessibilité des données, les instruments de la dette, le champ de couverture de la dette, l’accessibilité de l’information sur les nouveaux engagements, la périodicité de publication des données. Sans oublier le calendrier de publication des données, la publication d’une stratégie d’endettement, la disponibilité d’un plan annuel d’endettement et la disponibilité d’information sur les passifs contingents. «Notre pays s’est vu octroyer la note “ maximale” pour sept des neuf indicateurs» au terme de l’actualisation de cette évaluation, se réjouit le Mef.

LIRE AUSSI:  Enquête Afrobaromètre: La corruption en nette régression au Bénin

Couronnement des réformes

Toujours dans son communiqué, le ministère de l’Economie et des Finances rappelle que cette nouvelle distinction n’est que le couronnement des efforts déployés par le gouvernement du président Patrice Talon depuis 2016, pour maintenir et renforcer les bonnes pratiques et standards internationaux en ce qui concerne la gestion de la chose publique et plus particulièrement de la dette publique. Cette nouvelle palme que le Bénin vient de décrocher «confirme les conclusions du Fonds monétaire international (Fmi) qui a salué la bonne gestion de la dette publique par le Bénin lors des six revues du programme triennal 2017-2020 au titre de la Facilité élargie de crédit (Fec)», note-t-on dudit communiqué. Il ajoute que cette gratification est aussi l’un des résultats des réformes économiques et des transformations structurelles engagées par l’Etat béninois, sous le leadership du président de la République.
L’Agence internationale de développement est l’une des trois filiales de la Banque mondiale. Elle accorde des crédits et dons aux pays les moins avancés dans l’optique de stimuler la croissance économique, de réduire les inégalités et d’améliorer les conditions de vie des couches les plus défavorisées.

LIRE AUSSI:  Autorité du bassin de la Volta: Changements climatiques et actions anthropiques plombent l’organisation