Transport à Parakou: Les marchandises interdites de déchargement par les camions

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Transport à Parakou: Les marchandises interdites de déchargement par les camions


Il n’est plus possible aux camions d’entrer à Parakou, pour décharger leurs marchandises dans les différents magasins. Leur convoyage est désormais dévolu aux conducteurs de tricycles. C’est la manifestation d’une nouvelle réforme devenue effective depuis quelques jours.

LIRE AUSSI:  Supposée vente de munitions par des collégiens:Le père d’un prévenu arrêté

Le vent des réformes qui s’en est pris à la ville de Parakou depuis quelque temps n’en finit plus de voir son champ s’agrandir. Après les conducteurs de taxi-moto, les acteurs du secteur de la boulangerie et de la pâtisserie, les vendeurs de viandes grillées communément appelées « tchatchanga », la délocalisation de la gare routière centrale vers le site du Cncb où obligation est faite aux taxis interurbains et bus des compagnies de transport de charger ou de décharger leurs passagers, ainsi que leurs biens, c’est une autre mesure que le Conseil municipal vient de mettre à exécution. Depuis quelques jours, interdiction est faite aux camions dont les marchandises sont destinées pour la ville de Parakou, d’accéder aux magasins d’entreposage pour procéder à leur déchargement.
Selon le chargé des réformes à la mairie de Parakou, Charles Hinvi, la mesure ne date pas d’aujourd’hui. C’est l’organisation des dernières élections législatives du dimanche 28 avril dernier, qui avaient fait retarder sa mise en application. Les autorités de la municipalité, explique-t-il, ont décidé que les camions de marchandises destinées pour Parakou, stationnent hors de la ville. « Ce sont seulement les tricycles qui seront habilités à convoyer leurs déchargements vers les magasins concernés », a indiqué le chargé des réformes.
Déjà, les conducteurs de tricycles sont invités à aller d’abord s’inscrire dans un bureau ouvert pour la circonstance au niveau de l’Ecole primaire publique La Montagne, dans le deuxième arrondissement, à Parakou. C’est pour les formalités administratives à remplir, dans le cadre de cette réforme. Les conducteurs de tricycles intéressés ont déjà été sensibilisés.
Outre le point de stationnement à la sortie Ouest de la ville, un autre est prévu à la sortie Sud. L’objectif poursuivi par le maire Charles Toko et les membres de son Conseil municipal, c’est d’éviter les stationnements anarchiques des gros porteurs à l’intérieur de la ville, sources de nombreux accidents. Cette mesure évite également une dégradation précoce du nouveau réseau routier flambant neuf mis en place dans la cité des Kobourou.

LIRE AUSSI:  Supposée vente de munitions par des collégiens:Le père d’un prévenu arrêté