Transport des détenus dans le Couffo: Un fourgon de 19 places remis à la maison d’arrêt de Lokossa

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Transport des détenus dans le Couffo: Un fourgon de 19 places remis à la maison d’arrêt de Lokossa


Transport des détenus dans le Couffo

Un fourgon a été remis, mardi 13 mars dernier à la maison d’arrêt de Lokossa pour faciliter le transport des détenus vers les tribunaux de Lokossa et d’Aplahoué et les centres de santé. Il est acquis sur le budget du projet d’appui à la Justice, initié dans le cadre de la coopération entre le Bénin et l’Union Européenne.

LIRE AUSSI:  Accès des personnes handicapées aux soins de santé: Géronime Tokpo plaide pour l’application de la loi

D’une capacité de dix-neuf places, le véhicule dont les clés ont été remises par la directrice du cabinet du ministre en charge de la Justice, Aleyya Gouda Baco, au régisseur de la prison civile de Lokossa, Agnès Adjagbo, regorge de plusieurs commodités.
A en croire la directrice du cabinet, « C’est un défi qui vient d’être relevé marquant la fin des tracasseries des détenus vers les tribunaux et les centres de santé ». Au régisseur et à ses collaborateurs, elle a tenu à préciser que le fourgon servira non seulement au tribunal de Lokossa mais aussi à celui d’Aplahoué. Elle a invité à « une utilisation intelligente et très judicieuse du véhicule ». Des usages auxquels le véhicule est destiné, Aleyya Gouda Baco exclut, le transport des morts. « Ce fourgon n’est pas un corbillard », répètera-t-elle par trois fois. « Je tiens à le souligner parce que partout ailleurs, retient-elle, ont été rejetées les tentatives pour transporter la dépouille des détenus ».
En écho, le régisseur gage qu’une bonne utilisation sera faite du fourgon. Agnès Adjagbo s’est félicitée, par ailleurs, des autres chantiers en cours d’exécution visant l’amélioration des conditions de détention. Il s’agit, entre autres, de la construction d’un bâtiment de 64 places qui sera entièrement équipé en lits et matelas, de la dotation d’un moulin à maïs et de la clôture de la maison d’arrêt de Lokossa en cours de réalisation pour une hauteur de cinq mètres sur une superficie de trois hectares. La directrice de cabinet ajoutera l’ouverture bientôt d’un bloc d’infirmerie et d’autres réalisations pour le confort des pensionnaires.
Le représentant des détenus salue, à son tour, l’attachement du gouvernement à l’amélioration des conditions de vie carcérale. Pour lui, le gouvernement donne la preuve que « même si une maison d’arrêt est loin d’être une maison de repos ou un eldorado, elle mérite néanmoins l’attention des autorités à divers niveaux ».

LIRE AUSSI:  Secours de l’Etat aux démunis : Plus de six millions F Cfa aux couches vulnérables du Plateau