Travaux budgétaires au Parlement : 26,3 milliards FCfa pour l’Economie et les Finances en 2022 

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Travaux budgétaires au Parlement : 26,3 milliards FCfa pour l’Economie et les Finances en 2022 

Romuald Wadagni, Ministre des finances du bénin, face aux élus du peuple

 Le projet de budget 2022 du ministère de l’Economie et des Finances s’élève à la somme de 26,3 milliards FCfa contre 25,4 milliards en 2021, soit un accroissement de 3,8 %. Il a été présenté ce mardi à la commission budgétaire de l’Assemblée nationale par le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni dans le cadre de l’étude du projet de loi de finances gestion 2022.
LIRE AUSSI:  Patrice Talon sur TV5 Monde hier: « Le mandat unique n’est plus d’actualité »
L’année 2022 sera marquée au ministère de l’Economie et des Finances par une série d’actions qui justifient la hausse de son budget. Lequel est établi à la somme de 26,3 milliards FCfa contre 25,4 milliards FCfa en 2021, soit une progression de 3,8 %. Les dépenses du personnel du ministère restent sensiblement identiques. Le budget prévoit l’accroissement de 12,7 % des crédits d’achat de biens et de services résultant de l’amélioration des crédits de fonctionnement des structures déconcentrées du ministère par les délégation de crédits. La hausse des crédits de fonctionnement se justifie essentiellement par la prise en compte dans le budget du ministère des subventions de 1,9 milliard FCfa au profit de l’Instad ex-Insae. Les grandes lignes de ce projet de budget ont été présentées par le ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. Il a assuré l’exercice, comme chaque année, devant les députés membres de la commission budgétaire.
Pour 2022, le ministère a inscrit entre autres priorités la mobilisation de façon stratégique des ressources nécessaires au financement du Programme d’action du gouvernement (Pag) ; la surveillance du cadre macroéconomique; la poursuite de la mise en oeuvre de la gestion budgétaire axée sur les programmes découlant de la loi organique relative aux lois de finances; le renforcement de la surveillance des secteurs de la finance décentralisée et du blanchiment des capitaux; la poursuite des réformes visant la modernisation et la dématérialisation des procédures en vue de permettre une synergie d’actions au sein des Régies; la réorganisation de la supervision des établissements publics nationaux, sociétés d’État, sociétés d’économie mixte et autres entités autonomes de l’État en vue de l’assainissement du portefeuille des participations de l’État.
Cinq projets sont retenus dans le portefeuille Programme d’investissements publics (Pip) du Mef au titre de la gestion 2022, pour un total de 6,8 milliards FCfa. Il s’agit notamment du Projet de construction des bâtiments des régies financières de l’État; du Projet de construction du bâtiment des archives et du Centre de formation professionnelle de l’administration centrale des finances; du Projet d’appui à la gouvernance économique (Page); du Projet d’appui à l’accroissement des recettes intérieures du Bénin (Paarib) et du Projet d’appui à la réforme des finances publiques pour l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd) et le renforcement de la mobilisation des recettes de l’État?
LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Des mesures pour améliorer le niveau de la production cotonnière