Travaux budgétaires au Parlement: 27, 950 milliards F Cfa pour fouetter davantage la diplomatie en 2020

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Travaux budgétaires au Parlement: 27, 950 milliards F Cfa pour fouetter davantage la diplomatie en 2020


27,950 milliards F Cfa. C’est le montant du projet de budget du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération pour l’exercice 2020. Il est en baisse par rapport à celui de 2019 qui est d’environ 28,300 milliards FCfa. Le contenu de l’allocation budgétaire a été présenté dans l’après-midi de ce mercredi 4 décembre, par le ministre
Aurélien Agbénonci, aux députés de la Commission budgétaire de l’Assemblée nationale. Le ministre justifie la baisse de ce budget par la réduction du train de vie de l’Etat avec la rationalisation et l’assainissement des dépenses publiques à travers la dématérialisation. Selon lui, cette technique de gestion rigoureuse a permis de réduire les charges qu’occasionnent les postes diplomatiques à l’étranger. Le ministère, à l’en croire, gagne aussi peu à peu en efficacité au niveau du pays où l’on peut désormais faire plus avec peu de ressources. Cette prouesse est en conformité avec la vision du président de la République qui entend orienter prioritairement les ressources de l’Etat vers les secteurs sociaux.
Selon le ministre, ce budget permettra de poursuivre la mission assignée à ce ministère par le chef de l’Etat notamment faire de la diplomatie béninoise un instrument de mobilisation de ressources pour le développement. Aurélien
Agbénonci révèle que le ministère a mobilisé à cet effet seul ou en association avec d’autres départements ministériels, plus de 400 milliards F Cfa au cours de l’année 2019. Mieux, il a mené plusieurs actions qui ont impacté de façon positive et significative nombre de domaines d’intervention des partenaires du Bénin. Il s’agit entre autres des domaines de la santé, des changements climatiques, de l’agriculture et de l’élevage, de l’entrepreneuriat, de l’alimentation, de l’eau et l’assainissement, du tourisme, de la culture et du patrimoine sans oublier le secteur des infrastructures…Le ministre entend maintenir le cap pour des résultats plus encourageants en 2020. « Nous allons continuer par améliorer ce qui est prévu dans notre mission à savoir renforcer notre présence à l’extérieur de manière qualitative. Nous allons continuer d’aller vers des horizons nouveaux pour mobiliser non seulement des expertises mais également des ressources pour notre pays », assure
Aurélien Agbénonci. Il ambitionne de contribuer davantage au rayonnement du Bénin à travers la culture, le tourisme en association avec d’autres ministères sectoriels. Le ministre n’occulte pas l’autre chantier de son portefeuille relatif au renforcement des capacités au niveau du ministère pour faire en sorte que le personnel en charge de la diplomatie béninoise soit de type nouveau, dynamique et capable de réagir comme cela se doit. Le ministre dit avoir rassuré par ailleurs les députés qui se sont préoccupés de la question de la fermeture des frontières par le Nigeria. Une dynamique est en cours et permettra au Bénin de sortir très rapidement de cette situation, informe Aurélien Agbénonci.

LIRE AUSSI:  Plénière à l’Assemblée nationale: Un nouveau départ pour les entreprises publiques