Trois questions au maire d’Allada, Joseph Cakpo: « La salubrité, la sécurité et l’éducation sont nos priorités actuelles »

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Trois questions au maire d’Allada, Joseph Cakpo: « La salubrité, la sécurité et l’éducation sont nos priorités actuelles »


Après son élection à la tête du Conseil communal d’Allada, Joseph Cakpo a aussitôt jeté son dévolu sur trois pans prioritaires en ce qui concerne la gestion de la ville. Croisé aux côtés des députés, des anciens maires et des jeunes et femmes d’Allada, il y a quelques jours, il n’a pas hésité à faire part de son ambition pour la cité des Adjahouto.

LIRE AUSSI:  Mauvaise gestion des cantines scolaires: 17 directeurs d’école sanctionnés

La Nation : Monsieur le maire, quelles sont vos priorités depuis votre élection à la tête du Conseil communal d’Allada ?

Joseph Cakpo : Nos priorités dans la commune d’Allada, ce sont la salubrité, l’éducation et la sécurité dans tous les arrondissements, les quartiers et villages de la commune. A notre arrivée, nous avons remarqué que la ville est un peu sale, et nous nous sommes lancés dans la salubrité avant d’attaquer d’autres points. Au plan sécuritaire, nous sommes actuellement en pleine concertation avec les commissaires de Police de chaque arrondissement pour voir quelles stratégies nous pouvons mettre en place afin de garantir la sécurité de nos paisibles populations. Nous tendons vers la fin de l’année. Vous n’êtes pas sans savoir que c’est une période au cours de laquelle les hors-la-loi sèment la zizanie, la panique, dans les rangs des populations. Donc, nous nous préparons à faire face à toute incursion des hors-la-loi. Comme je l’ai souligné tantôt, l’éducation fait également partie de nos priorités.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de l’alphabétisation:  Plus d’engagement pour une éducation multilingue

Qu’en est-il des réalisations d’infrastructures au profit des populations ?

Allada est une commune qui n’est pas si forte en termes de mobilisation des ressources propres. Donc, nous sommes en train de mettre en place de nouvelles stratégies pour redynamiser notre système de mobilisation de ressources propres. C’est après cela, et surtout au regard du résultat obtenu, que nous allons nous asseoir, pour dire que dans tel ou tel domaine, nous allons faire telle ou telle chose.

Vous n’êtes pas sans savoir que le Conseil communal d’Allada a été divisé par des querelles internes pendant une longue période. Avec votre mandature, est-ce qu’on peut espérer que tout aille pour le mieux et que pour une fois, l’émergence de la ville soit le leitmotiv du groupe ?

La quatrième mandature de la commune d’Allada est un peu différente des autres précédentes parce que tout le Conseil est uni. Quand on est uni, je pense qu’on arrive à faire beaucoup de choses. C’est dans la division qu’on n’arrive pas à faire grand-chose. Nous sommes unis et nous allons user de cet atout, et de tous les autres atouts dont dispose notre commune pour booster son développement. Je suis convaincu que l’avenir nous réserve de très belles choses.

LIRE AUSSI:  Enfants déficients:  Le droit à l’éducation assuré grâce à l’inclusion