Uemoa: Hausse de la croissance au 3e trimestre 2019

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Uemoa: Hausse de la croissance au 3e trimestre 2019

Commerce extérieur de l'Uemoa

Le dynamisme de l’activité économique s’est accru au troisième trimestre 2019 dans l’ensemble des Etats de l’Union économique monétaire ouest-africaine (Uemoa). Selon le Conseil des ministres de l’Union qui s’est réuni, le 20 décembre dernier à Dakar au Sénégal, « La croissance du produit intérieur brut (Pib) réel est ressortie à 6,6 %, en glissement annuel, après 6,4 % le trimestre précédent, sous l’effet du regain de dynamisme des secteurs tertiaire et secondaire ».

LIRE AUSSI:  Campagne cotonnière 2018 - 2019: Le Bénin 1er en Afrique de l’Ouest

En revanche, le niveau général des prix à la consommation a baissé sur la même période, mentionne le communiqué ayant sanctionné les travaux de cette réunion et signé du président en exercice du Conseil, Romuald Wadagni. Il précise que le taux d’inflation, en glissement annuel, s’est affiché à -1,0 % au troisième trimestre 2019, après -0,7 % au trimestre précédent. Cette diminution liée à la baisse des prix des produits alimentaires, favorisée par une production céréalière abondante dans les pays. Quant au déficit budgétaire global de l’Union, il représenterait 3 % du Pib en 2019 contre 3,8 % en 2018, malgré la poursuite des efforts d’investissement et les effets de la crise sécuritaire.
A cette allure, la croissance économique dans l’Union se situerait à 6,6 % en 2019 comme l’année dernière, projettent les ministres de l’Uemoa. Le taux d’endettement baisserait en 2019, à 45,7 % contre 46,4 % en 2018.
Pour consolider les performances économiques des Etats membres, ils soulignent la nécessité de poursuivre les efforts visant à ramener le déficit budgétaire en deçà de la norme communautaire de 3,0 % du Pib. Ainsi, les actions devraient être orientées vers l’élargissement de l’assiette fiscale, l’amélioration des performances ainsi que l’efficacité des administrations fiscales. Le conseil recommande aux Etats de renforcer la coopération entre les services nationaux en charge de la sécurité. Il s’agira de créer un environnement communautaire propice au développement des activités économiques et à la poursuite des investissements dans les secteurs porteurs de croissance. Aussi, est-il question de poursuivre les efforts en vue de réduire le poids du service de la dette dans les Etats membres de l’Union.

LIRE AUSSI:  Fin de la visite de travail de Louise Mushikiwabo au Bénin: L’Oif décerne un satisfecit au gouvernement 

Claude Urbain PLGBETO