Une Fondation suisse, nouvel appui financier de l’Organisation mondiale de la Santé

Par Collaboration extérieure,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Une Fondation suisse, nouvel appui financier de l’Organisation mondiale de la Santé


L’Organisation mondiale de la Santé (Oms) vient d’annoncer la création de la Fondation de l’Oms. Cette entité indépendante suisse permettra d’élargir l’éventail des donateurs et pourra ainsi appuyer financièrement les actions de l’agence onusienne en charge de la santé.

LIRE AUSSI:  Sit-in de l’UMPB à la HAAC : Les professionnels des médias empêchés de manifester

C’est lors d’une conférence de presse virtuelle que le directeur général de l’Oms, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a officiellement annoncé, à Genève, la création de la Fondation de l’Oms. Elle sera dirigée par le professeur Thomas Zeltner, ancien directeur de l’Office Fédéral de la santé publique suisse. Lors de la signature du protocole d’entente entre l’Organisation mondiale de la Santé et la Fondation, le fondateur de cette nouvelle entité a clairement indiqué que cela permettra de compléter le financement de programmes de l’Oms mais pas de remplacer la contribution des Etats-membres.
Ce nouvel organisme pourra aider l’Oms à atteindre l’objectif de son plan pour la période 2019-2023. A savoir, permettre à un milliard de personnes supplémentaires de bénéficier de la couverture sanitaire universelle, qu’un autre milliard d’individus soient mieux protégés face aux situations d’urgence sanitaire et finalement qu’un milliard supplémentaire d’hommes et de femmes bénéficient d’un meilleur état de santé.

« Jusqu’à 80 % des dons seront injectés directement dans le secrétariat de l’Oms et le reste à des partenaires. »

LIRE AUSSI:  Loi de finances gestion 2020: Des réformes au profit des entreprises et des ménages

Juridiquement distinct de l’Oms, cet organisme acceptera les contributions du grand public, de bailleurs de fonds privés, d’entreprises partenaires de l’Oms. Il a pour objectif d’aider à élargir le vivier de donateurs de l’Organisation et de contribuer à un financement plus pérenne et plus prévisible. Le traitement des contributions philanthropiques sera simplifié et rendra possible un appui dans tous les aspects de la santé.La Fondation souhaite pouvoir alimenter les efforts de l’Oms en recueillant trois milliards de dollars dans les 3 à 4 prochaines années. Le professeur Zeltner a indiqué que
« jusqu’à 80 % des dons seront injectés directement dans le secrétariat de l’Oms et le reste à des partenaires.»

« L’annonce faite aujourd’hui constitue le point d’orgue de plus de deux années de préparatifs et de travail acharné que d’innombrables personnes et organisations partenaires ont menés à bien. »

Le Dr Tedros a révélé que la création de la Fondation de l’Oms était le résultat « de plus de deux années de préparatifs et de travail acharné que d’innombrables personnes et organisations partenaires ont menés à bien. » La création de la Fondation de l’Oms marque une étape importante dans le cadre de la transformation de l’Organisation en charge de la santé. D’après le directeur général elle permettra aussi de
« faciliter la concrétisation de la mission de l’organisation qui consiste à promouvoir la santé, à préserver la sécurité mondiale et à servir les populations vulnérables. »
Compte tenu de la pandémie de Covid-19, la Fondation de l’Oms portera dans un premier temps son attention sur les situations d’urgence et la riposte aux pandémies. Elle entend également récolter et décaisser des fonds à l’appui de toutes les priorités de santé publique mondiale de l’Oms, conformément au programme général de travail adopté par les États membres.
L’organisme de droit suisse, appuiera ses orientations sur un groupe consultatif composé de spécialistes de la santé mondiale, de la philanthropie, de l’éthique et de la finance. Le Conseil assumera désormais toutes les responsabilités de gouvernance et examinera toutes les décisions stratégiques. Il en sera également l’organe suprême de décision. Les membres fondateurs du Conseil sont l’avocate rwandaise Clare Akamanzi, le philanthrope américain Bob
Carteret, le professeur helvétique Thomas Zeltner.
Le directeur général de l’Oms désignera bientôt un observateur qui assistera aux réunions du Conseil d’administration de la fondation. Un directeur général sera prochainement nommé.

LIRE AUSSI:  Éditorial de Paul Amoussou: Faibles d’esprit !

Pour effectuer des dons en ligne, allez sur : www.whofoundationproject.org

Catherine Fiankan-Bokonga
Correspondante accréditée auprès des Nations Unies à Genève (Suisse)