Union des forces vives autour des enjeux de développement: Accueil magistral de Talon à Abomey-Calavi

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Union des forces vives autour des enjeux de développement: Accueil magistral de Talon à Abomey-Calavi


La commune d’Abomey-Calavi s’est honorée, vendredi 11 décembre dernier, de la visite du président de la République en tournée de reddition de comptes dans les communes depuis le jeudi 12 novembre dernier.

LIRE AUSSI:  25e Journée internationale de la femme : Investir dans les systèmes sociaux sensibles à la dimension de genre

L’accueil réservé au président Patrice Talon en cet après-midi du vendredi 11 décembre a été magistral. Tout a été mobilisé pour accueillir un hôte particulièrement attendu, sous la férule du maire de la commune. Le propos introductif est revenu au maire de la commune, Angelo Ahouandjinou. L’avènement du président Patrice Talon a donné espoir aux populations, introduit l’élu. « la rupture que vous avez su amorcer à partir du nouveau départ a contribué significativement à la pose des bases du réel développement durable de la commune d’Abomey-Calavi dans sa plus grande diversité et dans son entièreté, toutes considérations prises en compte », clame-t-il. A force de volonté, tout devient possible. « Le bilan est élogieux et assez encourageant », enchaine Angelo Ahouandjinou.

Des grains significatifs sont à noter au chapelet de réalisations, note-t-il. Abomey-Calavi, dans la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement aura eu pour sa part. L’effectivité des douze départements, gage d’une meilleure gouvernance des territoires, a été le premier point de réussite noté par le maire. L’achèvement définitif de la construction de la centrale électrique de Maria Gléta ne le rend pas moins fier. Le renforcement et la démultiplication des cantines scolaires avec pour effet direct, l’augmentation du taux de maintien des enfants à l’école, la dynamique sportive générée par la construction des stades, la mise en place du projet Arch, le microcrédit Alafia désormais bénéfique pour les populations qui en ont effectivement besoin, la mise en place de projet de promotion de l’employabilité des jeunes… Angelo Ahouandjinou n’en finit pas de citer les actions du gouvernement qui ont contribué à changer le quotidien des administrés de sa commune.
Une commune qui bénéficie par ailleurs de la construction d’un hôpital de référence annoncé à l’achèvement des travaux comme l’un des plus grands centres hospitaliers de la sous-région. La mise en œuvre du Pag, c’est également la construction de onze mille logements sociaux. L’asphaltage fait aussi le bonheur des citoyens à l’instar des infrastructures comme le pont de Womey, les marchés modernes dont celui de Cococodji, la cité administrative d’Ahossou Gbeta…

LIRE AUSSI:  Lutte contre le terrorisme dans l’espace Uemoa: Les propositions du président Patrice Talon

L’aéroport de Glo Djigbé qui sera l’une des plus grosses signatures de la Rupture dans la commune fait toujours rêver le Conseil communal, pendant que la réalisation du projet de gestion moderne des déchets dans le grand Nokoué fait sa joie. « La commune d’Abomey-Calavi se prépare activement pour organiser les états généraux des citoyens en vue du développement soutenu de la commune à l’horizon 2035», annonce l’édile, selon qui « A cet effet, le diagnostic territorial élaboré pour servir de matériau de réflexion a conduit à exprimer les besoins suivants réunis en Cesi, à savoir : le renforcement du développement par la culture, car la commune d’Abomey-
Calavi est dotée d’un riche et vaste patrimoine culturel; l’Economie locale à travers la production et la transformation; la commune d’Abomey-Calavi a un fort potentiel économique local; la sécurisation foncière à travers la lutte contre la mafia foncière qui est active à Abomey-Calavi depuis des décennies et dont l’activité continue ; la poursuite de la construction des infrastructures modernes en insistant sur la construction d’un stade omnisports de grande envergure

Renaissance

Homme de défis et d’actions, le président Patrice Talon est aussi très attendu pour aider les populations à s’extirper des griffes de la mafia foncière, a indiqué le maire. Il en appelle à des mesures conservatoires de sa part et voudrait aussi compter sur lui pour que le développement se renforce à Abomey-Calavi pour en faire une commune à fort potentiel économique.
Le président Patrice Talon surfe en premier sur les succès du régime. L’électricité, l’agriculture… ont permis au Bénin de se révéler à la face du monde. Le pays est en mode décollage dans maints domaines. Beaucoup de choses manquent encore aux citoyens mais ensemble, on peut construire ce qui fait défaut au pays, reconnait le chef de l’Etat. C’est déjà le cas dans certains domaines. La route, bien commun et besoin communautaire, ne manquera plus au pays comme par le passé. Petitement, ce défi est en train d’être relevé, reconnait-il. Le rythme, la qualité, la célérité et même la foi mis à l’œuvre sont des facteurs de réussite si on s’en tient aux propos du chef de l’Etat. « Le bilan des quatre ans n’est que le début du commencement. C’est un début qui nous donne la certitude que nous sommes capables. Nous avons démontré en quatre ans que nous sommes désormais capables.

LIRE AUSSI:  96e édition Nonvitcha

Nous avons connu une renaissance en quatre ans», se félicite le président de la République. Le Bénin a changé, reconnait-il sans ambages. «Ce que nous avons fait pendant quatre ans est la manifestation de notre génie commun et est venu démontrer que nous sommes redevenus ce que nous étions… Notre rigueur, notre capacité, notre valeur qui se sont endormies pendant des années durant renaissent », assure le président qui appelle à maintenir le cap. Mais « pour que le génie s’éveille et engendre l’épanouissement de l’homme, il ne faut pas laisser les travers s’épanouir», enseigne-t-il. «Nous avons su avec difficulté renouer avec le sérieux, une première étape passée avec succès», soutient-il.
Femmes, jeunes, sages et têtes couronnées n’en disent pas le contraire. Témoins des mutations de leur localité, ils en appellent, tous, à la poursuite de la dynamique en cours. Mais le temps de la reddition de comptes ne servira pas de cadre à un autre sujet. Sur l’appel des uns et des autres à le voir reprendre la marche pour la reconquête du fauteuil présidentiel, le président de la République promet de trouver le bon cadre pour évoquer le sujet, et cela ne tardera pas. De quoi rendre émotif le roi des Aïzo qui, dix minutes durant, invoquera sur lui, toutes les divinités du pays Aïzo afin qu’il soit protégé et que le succès soit toujours au bout de ses doigts.

LIRE AUSSI:  Commerce Bénin-Nigeria: Entre dépendance et résilience

Comment la mafia foncière plombe le développement

La séance de reddition entre le président de la République et les populations de cette cité dite dortoir a permis de relever au grand jour, combien l’arrondissement de Godomey s’est vu pénaliser par les affres de la mafia foncière. Le président Patrice Talon a expliqué aux populations quel a été son chagrin, lorsque pour la construction d’un grand marché dans cet arrondissement considéré comme l’un des plus grands du pays, on n’a pas été en mesure d’identifier un domaine pouvant abriter l’édifice. Il a évoqué le sujet quelque peu triste et déçu. « On n’a pas trouvé une parcelle à Godomey, sinon ce marché aurait démarré depuis », s’est désolé le président de la République. « Nous ne devons plus permettre que nos travers prennent le dessus sur notre génie », lancera-t-il alors en direction des populations, les invitant à maintenir le cap de la renaissance amorcé par le pays depuis avril 2016. JFM