Université d’Abomey-Calavi: Les mérites du professeur Guy Ossito Midiohouan salués

Par zounars,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Université d’Abomey-Calavi: Les mérites du professeur Guy Ossito Midiohouan salués


Le Laboratoire d’études africaines et de recherche sur le Fa (Larefa) a organisé, ce mardi 7 novembre, une cérémonie pour rendre hommage au professeur Guy Ossito Midiohouan. L’événement s’est déroulé à l’amphi Houdégbé de l’Université d’Abomey-Calavi.

LIRE AUSSI:  Renouvellement du partenariat entre l’Usadf et le Bénin: 5 milliards F Cfa pour financer les Pme en cinq ans

« Travailleur infatigable », «universitaire hors pair », « intellectuel atypique », sont, entre autres, les termes usités par les amis, les collègues et anciens étudiants du professeur Guy Ossito Midiohouan, venus du Bénin et d’ailleurs pour le peindre à l’assistance à travers leurs témoignages. « Guy Ossito Midiohouan est l’un de nos plus illustres enseignants. Je suis heureux de constater que ses premiers étudiants sont aussi rigoureux que lui », a confié Flavien Gbéto, le doyen de la Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communication (Fllac) de l’Uac, où officiait le professeur Guy Ossito Midiohouan. Les témoignages faits n’ont pas laissé l’interessé indifférent. Présent à la cérémonie qui lui est dédiée, le professeur n’a pas pu cacher sa fierté d’être présenté à la face du monde et dans les moindres détails. « Je confesse que je suis troublé au point où je ne sais pas trop quoi vous dire. J’ai trouvé merveilleuse cette cérémonie d’hommages et je remercie le Larefa et son directeur Mahougnon Kakpo », a-t-il signifié à l’assemblée d’un air enchanté à sa prise de parole.
L’amphi Houdégbé était rempli ce mardi 7 novembre de personnalités du monde politique, universitaire et artistique, toutes venues rendre hommage au professeur Guy Ossito Midiohouan, un archéologue de la littérature négro-africaine. Dire que l’homme a reçu des hommages dignes du nom ne serait trop dire, car une foule d’étudiants brandissant une pancarte sur laquelle l’on percevait clairement sa photo et son titre est partie de l’entrée principale de l’université en chant et en danse, pour échouer au carrefour situé à 100 mètres du deuxième portail d’entrée du campus. C’est à ce niveau que le professeur a été accueilli par la foule et conduit dans l’enceinte de l’amphi où devait se tenir la cérémonie surprise organisée par le Laboratoire d’études africaines et de recherche sur le Fa (Larefa) dans le cadre de son départ à la retraite, pour saluer ses mérites. « Le Larefa estime qu’il est d’une grande pertinence de célébrer les chercheurs émérites pour que leur parcours fasse école auprès des jeunes chercheurs et de la postérité. Aussi considère-t-il que dans le champ des études africaines, l’une de ses principales composantes le professeur Guy Ossito Midiohouan a remarquablement consacré sa carrière à peser de son poids intellectuel sur les grands débats qui furent ceux de son temps », a déclaré Tatiana Dafia, la représentante du directeur du Larefa, professeur Mahugnon Kakpo, actuel ministre de l’Enseignement secondaire. Cet évènement riche en animations culturelles a également été l’occasion pour présenter à l’heureux du jour, un ouvrage parlant de lui intitulé Guy Ossito Midiohouan : Pour une archéologie afrocentriste de la littérature négro-africaine, rédigé par Roger Koudoadinou.
Le professeur Guy Ossito Midiohouan, connu pour son franc-parler et ses critiques constructives d’après les uns et les autres présents à la cérémonie, peut se réjouir d’avoir été célébré pendant qu’il vit encore ; et ce, à l’édition 2017 de la Journée internationale de l’écrivain africain?

LIRE AUSSI:  Séance d’échanges entre professionnels de la santé: Réussir la Couverture sanitaire universelle par le projet Arch