Université de Lokossa: Sylvie Hounzangbé-Adoté, première femme recteur installée aux commandes

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Université de Lokossa: Sylvie Hounzangbé-Adoté, première femme recteur installée aux commandes


Le recteur Sylvie Hounzangbé-Adoté nommée à la tête de la toute nouvelle Université de Lokossa (UL) a été installée, jeudi 30 juillet dernier, dans l’exercice de ses fonctions. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le vice-Premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur François Abiola dans l’enceinte de l’Institut universitaire de technologie de Lokossa.

LIRE AUSSI:  Célébration de la fête de Noël: Un réveillon mi-figue, mi-raisin à Cotonou

Sylvie Hounzangbé-Adoté a officiellement pris les commandes de l’Université de Lokossa. Elle a été installée dans ses fonctions jeudi 30 juillet dernier par le vice-Premier ministre chargé de l’Enseignement supérieur François Abiola, devant un grand nombre d’universitaires. Ces assises ont donné lieu à une série de discours clôturée par la déclaration d’installation de la promue par l’autorité en charge de l’Enseignement supérieur. Au même moment, Alexandrine Houinato a publiquement été investie dans ses fonctions de secrétaire générale de l’Université de Lokossa.

Pour le vice-Premier ministre, le choix des «grandes femmes» constituant l’équipe rectorale est moins guidé par la promotion du genre que par les valeurs morales et le parcours professionnel reconnus notamment à Sylvie Hounzangbé-Adoté. Différents discours ont d’ailleurs relevé les qualités ainsi que la rage de vaincre du recteur qui n’abdique jamais face aux difficultés. Ce qui a fait dire au vice-Premier ministre, que l’ex-directrice nationale de la Recherche scientifique et technique est bien indiquée pour conduire la jeune université pour l’atteinte des objectifs liés à sa création. Des objectifs auxquels ont adhéré, tour à tour, Médard Dominique Bada, président du Comité d’organisation de la cérémonie puis Dominique Sohounhloué, représentant des responsables de formation suivi du préfet Corentin Kohoué qui trouve dans la création de l’université, une opportunité pour le développement de l’économie régionale.
A l’actif des apprenants des trois entités composantes de l’université, le porte-parole, Romulus Hêdjè, a fait la promesse de contribuer au maintien d’une ambiance conviviale dans le nouvel espace du savoir et du savoir-faire.
A leur suite, deux syndicalistes dont le professeur Fulgence Afouda ont invité le recteur à développer le sens de l’écoute. Et le plus ancien des recteurs en fonction, Brice Sinsin, parrain désigné par le vice-Premier ministre pour la promue, de lui conseiller que «Diriger, c’est servir». Ce qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd puisque le recteur entend déjà prendre langue avec son entourage et les leaders d’opinion du Mono-Couffo pour, a-t-elle laissé entendre, définir ensemble les besoins en formation de la région.
La cérémonie a pris fin sur la voie Lokossa-Dogbo où, le siège provisoire du rectorat a été inauguré avec la coupure symbolique du ruban puis la visite des différents bureaux.

LIRE AUSSI:  Mesures sociales: Ce qui est fait par le PAG depuis 2 ans