Universités africaines: Vers l’installation des centres numériques

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Universités africaines: Vers l’installation des centres numériques


A travers le projet « Excellence in Africa », les universités polytechniques de Lausanne en Suisse et Mohammed VI au Maroc envisagent d’installer des centres numériques dans les universités africaines. Dans ce cadre, un appel à manifestation d’intérêt pour la sélection des universités est lancé.

LIRE AUSSI:  Gestion du CNSR: Antoine Kolawolé Idji demande des comptes au gouvernement

Promouvoir l’intégration durable de l’éducation numérique dans l’enseignement supérieur, spécialement dans les sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (Stem). C’est l’objectif de l’initiative « Excellence in Africa » qui vise l’installation des centres numériques dans les universités africaines. Fruit d’un partenariat entre l’Université Mohammed VI Polytechnique au Maroc et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse, ce projet doit aboutir à la création et au développement des centres de compétence en éducation numérique (C-CoDe), selon l’Agence Ecofin. Un appel à manifestation d’intérêt visant à établir des partenariats institutionnels avec des universités africaines vient d’être lancé, apprend la même source.
Le programme va octroyer jusqu’à 100 000 francs suisses (106 200 dollars) à chaque institution partenaire pour la création d’un centre sur une période de 2 ans maximum. Ce fonds couvrira les dépenses liées à la formation ou à l’équipement technique et à l’infrastructure. Il s’agit de renforcer la qualité de l’enseignement ainsi que les compétences des étudiants en Stem inscrits dans des programmes de master et doctorat à travers l’Afrique. Cela devrait se faire en facilitant l’accès aux matériels et aux outils pédagogiques de même qualité qu’en Suisse, mais adaptés aux programmes de recherche locaux et aux besoins de l’Afrique.

LIRE AUSSI:  30e Congrès de la Conférence internationale des barreaux (CIB) à Cotonou: Sous le signe des alternances politiques et de l’attractivité économique