Usage de faux et agression des forces de l’ordre: Le procureur Mario Metonou met en garde

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Usage de faux et agression des forces de l’ordre: Le procureur Mario Metonou met en garde


Les cas d’usurpation d’identité et les comportements déviants de certains conducteurs de bus qui agressent les forces de l’ordre feront l’objet d’une répression rigoureuse. Lors de la réunion de commandement qui s’est tenue, vendredi 20 novembre dernier au parquet de Cotonou, le procureur Mario Mètonou a mis en garde contre ces infractions.

LIRE AUSSI:  Inspection de la Cour suprême dans le Borgou et l’Alibori: Nécessité pour l’éclosion d’une justice de qualité

“Je voudrais prévenir les chefs quartiers qui délivrent des attestations de résidence fantaisistes. Je voudrais prévenir les chefs d’arrondissement qui laissent des pages vierges dans les registres d’état civil pourles remplir postérieurement au profit d’étrangers qui demandent de faux actes. Je voudrais leur dire que ces faits sont traqués et réprimés. Il y a une procédure normale pour avoir la nationalité béninoise”, a affirmé le procureur Mario Mètonou. Puis il met en garde: “Je voudrais prévenir ceux qui s’amusent à des usurpations d’identité en présentant des cartes de séjour falsifiées ou appartenant à d’autres personnes. Désormais il y a des dispositifs mis en place pour les repérer…Je voudrais lancer un avertissement à ceux qui se présentent à l’immigration pour demander des passeports. Vous aurez la brigade criminelle sur votre chemin. Vous aurez le parquet sur votre chemin”. En effet, une trentaine de cas d’infractions portant sur l’identité ont été enregistrés à l’aéroport de Cotonou et 27 cas au niveau de la direction de l’immigration…Lors de la réunion de commandement, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou a également attiré l’attention sur les infractions commises par les conducteurs de taxis et bus qui en plus de leur incivisme ont pris l’habitude de ne plus obéir aux instructions des forces de l’ordre. “Nous n’allons pas accepter que l’on continue à agresser les agents de police qui ne font que leur travail. Il y a deux cas qui sont actuellement devant les tribunaux…Je vous assure que le parquet va demander des peines exemplaires”, a indiqué Mario Mètonou.

LIRE AUSSI:  Renouvellement des députés membres du Cos-Lépi: Ça passe ou ça casse entre le PRD et l’UN à l’Assemblée nationale