Utilisation abusive des moyens roulants de l‘Etat : 7 véhicules épinglés sur les 50 contrôlés à Bohicon

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Utilisation abusive des moyens roulants de l‘Etat : 7 véhicules épinglés sur les 50 contrôlés à Bohicon


Des équipes de la Direction générale du Matériel et de la Logistique (DGML) dont émane le Garage central administratif du ministère de l’Economie et des Finances, ont effectué un contrôle inopiné aux principaux carrefours d’accès et de sortie de la ville de Bohicon samedi et dimanche derniers. Sur 50 véhicules administratifs arrêtés, seuls 7 étaient en situation irrégulière.

LIRE AUSSI:  33e session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine : Présence remarquable du ministre Agbénonci en Mauritanie

Très tôt le samedi dernier et tard le lendemain dimanche, des équipes du Garage central administratif appuyées par des éléments de la Police nationale en poste au Commissariat central de Bohicon ont pris position sur des carrefours et axes routiers de Bohicon et environs pour le contrôle des véhicules administratifs en situation irrégulière donc roulant sans ordre de mission. Ainsi, la ville a été quadrillée sur ses quatre entrées et sorties. Il s’agit des carrefours Avogbana, Zakpo, Sodohomé, Dako et Adja-Sogon. L’objectif pour les différentes équipes est de traquer les fonctionnaires qui utilisent abusivement des véhicules du parc automobile de l’Etat en week-end et sans ordre de mission.
Ainsi, au total, 7 véhicules administratifs ont été interpellés sur les 50 contrôlés par les équipes du ministère de l’Economie et des Finances. Parmi ces véhicules, il y a un véhicule Pik-Up de la direction départementale Zou-Collines du ministère des Travaux publics immatriculée AF 5608 RB. Son conducteur était sans ordre de mission (OM). Pris au carrefour Dako, le véhicule a été purement et simplement conduit au Commissariat de Bohicon. Une autre voiture dont le numéro est AV 8314 RB appartenant à la Circonscription scolaire de Dogbo, a été aussi prise au carrefour Adja-Sogon pour défaut d’Ordre de mission. Pareil pour le véhicule N°AV 6306 RB de la Circonscription scolaire de Zagnanado qui était aussi en circulation sans ordre de mission. Le Pik-Up IPZ 9529 RB de l’Agence nationale de protection civile au ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et des Cultes et le bus du ministère de la Jeunesse et des Sports et Loisirs, AD 8025 RB étaient aussi utilisés par des agents sans aucun ordre de mission.
Par rapport au nombre de véhicules arrêtés sur les 50 contrôlés, un constat se dégage. C’est que les usagers des véhicules administratifs prennent de plus en plus les précautions administratives nécessaires avant de prendre la route le week-end.
Pour les membres des équipes de contrôle, il faut qu’on en arrive un jour à zéro véhicule administratif pris pour défaut d’ordre de mission. Toutefois, avec les 7 sur 50 pris ce week-end, ils ont bon espoir que les choses vont s’améliorer un jour. Cette opération de contrôle du ministère en charge de l’Economie a été conduite par le directeur général du Matériel et de la Logistique (DGML), Alfred Sama assisté du directeur du Garage central, Thomas Akomedi.
A l’issue de l’opération le dimanche dernier, ils n’ont pas caché leurs sentiments par rapport au nombre relativement faible soit 7 sur 50 véhicules administratifs épinglés par leurs équipes à Bohicon. «C’est la preuve qu’avec le temps, la sensibilisation et les contrôles porteront leurs fruits sur l’usage abusif des moyens roulants de l’Etat». Toutefois, suggèrent-ils, il faut poursuivre dans ce sens afin que l’Etat parvienne effectivement à préserver son parc automobile.

LIRE AUSSI:  Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération : « Je passe d’un budget de 22 milliards à 16 milliards FCfa »