Utilisation de la fiche d’évaluation citoyenne: Les parlementaires s’en imprègnent

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Utilisation de la fiche d’évaluation citoyenne: Les parlementaires s’en imprègnent


Les députés et les cadres parlementaires prennent part depuis hier mercredi 18 décembre à un atelier de formation et d’information sur l’utilisation de la fiche d’évaluation citoyenne. Les travaux ont été ouverts par la première vice-présidente de l’Assemblée nationale, en présence de la directrice de cabinet du ministre de la Justice et de la Législation.

LIRE AUSSI:  Visite du chef de l’Etat dans les industries du bois: Une politique d’appui affirmée à Atc Ib à Allada

Pendant deux jours, les députés et les cadres parlementaires sont sensibilisés et formés sur l’utilité et l’utilisation de la fiche d’évaluation citoyenne. C’est aussi l’occasion d’approfondir les notions de bonne gouvernance, les enjeux de l’évaluation et du contrôle citoyen de l’action publique… Cette séance de renforcement de capacités se tient avec le soutien du Projet d’appui à l’amélioration de l’accès à la Justice et de la Reddition de comptes (Paaajrc II) et l’expertise de l’Unité d’analyse, de contrôle et d’évaluation du budget général de l’État, organe technique d’appui à l’Assemblée nationale.
A l’ouverture de l’atelier, la directrice de cabinet du ministre de la Justice et de la Législation, Aleyya Gouda Baco, a rappelé que les députés à l’Assemblée nationale disposent de plusieurs outils de contrôle de l’action publique notamment les questions orales, écrites ou d’actualité, l’interpellation, les commissions parlementaires d’enquête et de contrôle… « Le présent atelier vient justement renforcer les capacités des parlementaires à exercer leurs prérogatives de contrôle », a-t-elle indiqué.
« Le principal outil de l’évaluation, c’est l’évaluateur lui-même. Sa compétence est une nécessité », va soutenir la première vice-présidente de l’Assemblée nationale Mariam Chabi Talata Zimé Yérima. « Je reste persuadée qu’à l’issue de cet atelier, nous pourrons passer à la phase pratique de l’utilisation de la fiche d’évaluation citoyenne », a-t-elle affirmé avant de lancer les travaux.
Au menu de cet atelier, il y a essentiellement trois communications. La première est intitulée «Contrôle et évaluation de l’action publique : concepts et enjeux». La deuxième communication porte sur les implications parlementaires dans le contrôle et l’évaluation des Programmes d’investissements publics. La troisième communication aborde la fiche d’évaluation citoyenne en tant qu’instrument de contrôle de l’action publique. Il est également prévu des travaux en groupe et des phases pratiques de simulation.

LIRE AUSSI:  Rénovation du Palais des Congrès: L’infrastructure mise aux normes